Musée national des douanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Musée national des Douanes)
Aller à : navigation, rechercher
Musée national des douanes
Le Musée national des douanes vu de la place de la Bourse
Le Musée national des douanes vu de la place de la Bourse
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Bordeaux
Adresse 1 place de la Bourse
33000 Bordeaux
Coordonnées 44° 50′ 27″ N 0° 34′ 11″ O / 44.8409563, -0.569813844° 50′ 27″ Nord 0° 34′ 11″ Ouest / 44.8409563, -0.5698138  
Informations générales
Date d’inauguration 1984
Collections Douanes
Informations visiteurs
Site web www.musee-douanes.fr

Géolocalisation sur la carte : Bordeaux

(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Musée national des douanes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée national des douanes

Le Musée national des douanes est un musée qui a ouvert en 1984 dans l'enceinte de l’Hôtel des Douanes de Bordeaux. Il présente l’histoire de l’administration des Douanes (l’une des plus anciennes en France), de l’époque moderne à nos jours, et à travers elle une partie de l'Histoire de France[1]. C'est le seul musée du genre en France.

Histoire et architecture[modifier | modifier le code]

Le musée est situé dans l'ancien Hôtel des Fermes du Roi qui borde la place de la Bourse, un bâtiment construit entre 1735 et 1738 spécifiquement pour accueillir la Ferme Générale, compagnie privée, ancêtre de la douane sous l’Ancien Régime, qui prélevait pour le compte du roi les droits et taxes sur les marchandises. Le bâtiment abrite aujourd'hui la Direction interrégionale des Douanes de Bordeaux ; il est classé monument historique pour ses façades, sa cour et les boiseries d'un ancien salon.

La façade de style classique dessinée par Jacques Gabriel a des proportions équilibrées[réf. nécessaire]. Les frontons ont été réalisés par le décorateur flamand Jacques Verbeeckt, qui a également conçu la fontaine dite « à congélations » du fait de ses motifs décoratifs, adossée au mur de la cour intérieure. Le bâtiment s'organise autour d'une cour rectangulaire qui recevait les marchandises avant et après le dédouanement, opéré dans la grande halle qui accueille aujourd'hui les collections du musée.

Collections historiques du musée[modifier | modifier le code]

Le musée conserve aujourd’hui près de 13 500 objets très variés :

  • des armes, mobilier, uniformes, instruments de musique, cartes, maquettes, outils rares et anciens, machines à calculer (arithmomètre…), pour illustrer l'évolution du matériel et de l'organisation de cette administration;
  • des œuvres d'arts et objets dérivés dont les sujets sont en lien avec l'activité douanière : des sculptures, des peintures dont un tableau de Ben, un tableau impressionniste de Claude Monet Cabane des douaniers, effet d’après-midi, unique œuvre de cet artiste dans des collections publiques en Aquitaine;
  • des saisies douanières (ivoires, contrefaçons…), objets de contrebande (par exemple le bidon anatomique, gourde métallique incurvée que les contrebandiers plaçaient sur leur ventre, par-dessous leurs vêtements, pour transporter de l'alcool), biens culturels, etc.
œuf d’æpyornis maximus

Quelques objets des collections[modifier | modifier le code]

  • Un œuf d’æpyornis maximus, oiseau de Madagascar de plus de trois mètres de haut, disparu au XVIIIe siècle provenant d’une saisie douanière des services du Havre au titre de la convention internationale de l’UNESCO contre le trafic des biens culturels.
  • Troupeau descendant des montagnes, tableau de 1868 du peintre Félix Brissot de Warville représentant la frontière pyrénéenne et le bureau des douanes de Laruns (Pyrénées-Atlantiques).

Le Musée national des douanes présente une maquette de bateau négrier élaborée à partir de documents des archives départementales[2], qui sert de support à une mallette pédagogique concernant le commerce colonial.

Centre de documentation historique du Musée national des douanes[modifier | modifier le code]

Créé en 1984, le centre de documentation conserve des ouvrages relatifs aux douanes, des séries de périodiques, ainsi qu’une collection de documents d’archives des XVIIIe, XIXe et XXe siècles concernant le personnel des douanes, ainsi que la législation et l’organisation de l’administration des douanes : sommiers (registres) du personnel, registres d’ordre[3], registres d’événements[4]. Il abrite aussi un fonds ancien constitué des tarifs des douanes, des codes des douanes, des jurisprudences et réglementations douanières et divers ouvrages sur l’histoire des douanes. Ce fonds ne regroupe pas l’intégralité des archives douanières, mais une sélection de documents à caractère exceptionnel. Il est enrichi régulièrement par des versements des directions des douanes ainsi que par des dons de particuliers. La bibliothèque dispose également d'un fonds contemporain composé de publications universitaires, catalogues de musée, ouvrages sur le négoce... La médiathèque comporte :

  • une photothèque de plus de 25 000 photographies argentiques et numériques, en particulier un fonds « Bâtiments douaniers »  (1932-1998) représentant postes frontaliers, directions régionales, casernes, gares, ports, aéroports... et un fonds « Histoire de la douane »
  • un fonds de vidéos sur le thème de la douane (fonctionnement, saisies...)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation du Musée national des Douanes
  2. Le commerce colonial bordelais au 18e siècle, Musée des Douanes
  3. Un registre d’ordre relate les ordres de service
  4. Un registre d’évènements relate les évènements survenus sur le terrain (attaques et saisies, rébellions, actes de dévouement) et les faits de service associés, c’est à dire les interventions effectuées par les douaniers

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]