Musée du chemin de fer d'Athènes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée du chemin de fer d'Athènes
Σιδηροδρομικό Μουσείο
Bâtiment à l'entrée du musée
Bâtiment à l'entrée du musée
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Ville Athènes, Attique
Adresse 4 Odos Siokou
Coordonnées 38° 00′ 35.3″ N 23° 43′ 14.3″ E / 38.009806, 23.720639 ()38° 00′ 35.3″ Nord 23° 43′ 14.3″ Est / 38.009806, 23.720639 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1979
Collections Chemin de fer

Géolocalisation sur la carte : Athènes

(Voir situation sur carte : Athènes)
Musée du chemin de fer d'AthènesΣιδηροδρομικό Μουσείο
Locomotive 030T Couillet A-5.
Locomotive 130T Couillet 2-6-0T Γ-211.

Le musée du chemin de fer d'Athènes, en Grèce est un musée des techniques situé Odos Siokou 4 à côté de la ligne de chemin de fer d'Athènes à Inoi. Il a été fondé par l'Organismós Sidirodrómon Elládos (OSE) en 1979. Les collections du musée, exposées dans cinq salles sont composées de nombreuses pièces liées à l'histoire du chemin de fer en Grèce. Le musée est ouvert tous les jours de 9h00 à 13h00, sauf le lundi. Il est aussi ouvert le mercredi de 17h00 à 20h00. L'entrée est gratuite. les photographies sont interdites à l'intérieur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée a été créé par l'OSE en 1979 par la transformation d'un ancien petit dépôt ferroviaire. Comme il n'existait pas à l'époque d'autre musée des chemins de fer en Grèce, des anciens tramways et d'anciennes rames du métro d'Athènes y sont exposées.

Principales pièces exposées[modifier | modifier le code]

Le musée a une surface très limitée. Le matériel roulant, principalement à voie métrique, est exposé dans le Hall B. Les principaux matériels roulants exposés sont [1],[2],[3]:

Hall B[modifier | modifier le code]

  • Locomotive à vapeur à voie métrique 040T Krauss4, Tiryns (1884).
  • Locomotive à vapeur à voie métrique 030T CouilletA-5, Messolongion, des anciens chemins de fer de la Grèce du Nord-Est (1888).
  • Locomotive à vapeur à voie métrique 130T Couillet n°Γ-211 (1890).
  • Locomotive à vapeur à voie métrique 130T Société alsacienne de constructions mécaniques à Grafenstaden n°Z-7505 de la SPAP (1890).
  • Locomotive à vapeur à crémaillère à voie de 750 millimètres 031RT Cail4 du chemin de fer de Diakofto à Kalavrita (1899) avec la voiture de 3e classe n°ΔΚ-111.
  • Locomotive à vapeur à voie métrique 120 Henschel & Sohn, Cassel, S/N 11135, n°Β 151 (1912).
  • Locomotive à vapeur à voie normale BatignollesΕα 204 (1903), convertie en chasse-neige.
  • Voiture salon royale à voie normale du chemin de fer d'Athènes au Pirée. Construite dans les ateliers du Pirée du chemin de fer d'Athènes au Pirée (ancêtre du Chemin de fer électrique d'Athènes au Pirée) comme cadeau au roi Georges I pour ses 25 ans de règne. Elle a été exposée pour la première fois à l'exposition internationale Olympia d'Athènes en 1888[4].
  • Voiture ouverte à voie normale, cadeau des Chemins de fer orientaux au Sultan de l'Empire Ottoman Abdul.
  • Tramway à voie normale MAN/EIS n°63 de l'ancien tramway portuaire du Pirée (1935) des Chemins de fer électriques Helléniques S.A. (EIS).

Couloir[modifier | modifier le code]

Trois locomotives des mines de chrome d'Eretria :

  • Locomotive à vapeur industrielle à voie de 60 centimètres 020T Jung (1927).
  • Locomotive à vapeur industrielle à voie de 60 centimètres 020T Orenstein & Koppel (1904).
  • Locomotive diesel industrielle à voie de 60 centimètres Klöckner-Humboldt-Deutz AG (1957).

Jardin[modifier | modifier le code]

Véhicule d'entretien de la ligne aérienne du tram portuaire du Pirée

Les véhicules suivant, à voie normale et venant de l'EIS/ISAP sont en mauvais état et stockés à l'air libre en attente de restauration:

  • Tramway EIS 54 du tramway portuaire du Pirée.
  • Véhicule d'entretien de la ligne aérienne EIS 59 du tramway portuaire du Pirée.
  • Locomotive électrique EIS 31 Goossens.
  • Automotrice articulée prototype de première génération EIS 501A.
  • Automotrice du chemin de fer secondaire du Pirée à Perama.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) W.F Simms, The railways of Greece, Wilfried F. Sims,‎ 1997 (ISBN 0-9528881-1-4), p. 86–86
  2. (en) J. Organ, Greece Narrow Gauge, Middleton Press,‎ 2006 (ISBN 1-904474-72-1)
  3. (el) G. Handrinos et L. Papadimitriou, « Το Σιδηροδρομικό Μουσείο: Παρόν και Μέλλον », Sidirotrohia, Friends of Railway Society, no 36,‎ décembre 2009, p. 28–37
  4. (el) 130 Χρόνια Ηλεκτρικοί Σιδηρόδρομοι Αθηνών-Πειραιώς Α.Ε., ISAP,‎ 1999-2005, 27 p. (ISBN 960-86477-0-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]