Musée des arts asiatiques de Toulon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée des arts asiatiques de Toulon
entrée du Musée des arts asiatiques de Toulon
entrée du Musée des arts asiatiques de Toulon
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Toulon
Adresse Villa Jules Verne, 169 littoral Frédéric Mistral 83000
Coordonnées 43° 06′ 28″ N 5° 56′ 14″ E / 43.107742, 5.93715543° 06′ 28″ Nord 5° 56′ 14″ Est / 43.107742, 5.937155  
Informations générales
Date d’inauguration 2001
Collections arts africains
arts asiatiques
arts indiens

Géolocalisation sur la carte : Toulon

(Voir situation sur carte : Toulon)
Musée des arts asiatiques de Toulon

Le musée des arts asiatiques est situé dans la villa Jules Verne à Toulon (Var) et abrite des collections d'arts asiatiques présentées par origine géographique. Le musée a été inauguré en 2001. Les pièces du musée proviennent dans leur majorité de legs à la ville de Toulon.

La villa Jules Verne[modifier | modifier le code]

La villa Jules Verne se situe sur la route littorale, face au fort Saint-Louis dans le quartier du Mourillon.

Elle a été acquise en 1905 par la femme de Michel Verne, unique fils du célèbre auteur de science fiction[1]. Ce dernier, contrairement à la légende, n'y a jamais habité[1]. La confusion vient peut-être que son fils a remanié plusieurs romans de son père sous le nom de Michel Jules-Verne. Michel Verne fondera une société de production les films Jules Verne et tournera plusieurs films tirés des romans de son père à Toulon[1].

La villa fut réquisitionnée par les Allemands en 1942 puis par l'Instruction publique juste à la fin de la guerre[1]. Mme Verne revendit la maison en 1953 et elle devint un hôtel-restaurant, Le Nautilus[1]. Celui-ci acquit la maison voisine et la mairie de Toulon racheta l'ensemble en 1973[1].

La visite du musée se fait sur trois niveaux. Tout d'abord, le rez-de-chaussée accueille des collections temporaires et des animations. Le premier étage présente les collections venant de Chine (137 m2) et du Japon (26 m2). Au second étage, on trouve les collections de l'Asie du Sud-Est (68 m2), de l'Inde (22 m2) et de la Mongolie et du Tibet (26 m2)[2].

La restauration de la villa met en valeur l'architecture des maisons bourgeoises du début du XXe siècle: les pièces du rez-de-chaussée sont lumineuses et les boiseries sont mises en valeur par des couleurs sombres. Les pièces des étages ont un parquet d'un bois chaleureux qui s'accorde avec les vitrines d'exposition.

Les collections du musée[modifier | modifier le code]

Le rez-de-chaussée de la villa
Les collections permanentes

La plupart des pièces de ce musée, elles proviennent de dons de collectionneurs (souvent des familles de marins toulonnais). De nombreuses expéditions françaises, scientifiques ou militaires partirent et revinrent à Toulon[1].

La Chine[modifier | modifier le code]

Les pièces des collections chinoises sont les plus nombreuses du musée.

Les pièces sont regroupées par dynasties :

  • Pièces des origines jusqu'à la dynastie Song (les pièces datent de 1520 av. J.-C. à 1279 après JC)
  • Pièces de la dynastie Ming (1368 à 1644) et du XVIIe siècle
  • Pièces de la dynastie Qing (1644 à 1912) et des XVIIIe siècle et XIXe siècle

Le Japon[modifier | modifier le code]

Les pièces exposées sont regroupées par périodes (de 764 à 1868) :

L'Inde[modifier | modifier le code]

  • L'Inde ancienne (archéologie)
  • L'Inde contemporaine (XVIIIe siècle et XIXe siècle)

La Mongolie et le Tibet[modifier | modifier le code]

Les pièces présentées sont du XVIIIe siècle et du XIXe siècle.

L'Asie du Sud-Est[modifier | modifier le code]

Il s'agit de collections provenant des pays suivants : Thaïlande, Cambodge, Java, Ceylan, Birmanie et Vietnam-Tonkin. Les pièces présentées datent du XVIIe siècle au XIXe siècle.

Les expositions temporaires accueillies par le musée[modifier | modifier le code]

Le musée accueille au rez-de-chaussée des expositions temporaires.

Origine des pièces anciennes du musée[modifier | modifier le code]

Les pièces du musée proviennent dans leur majorité de legs à la ville de Toulon, puis au musée.

  • 1892 : le premier legs est celui du Baron de Rothschild
  •  ?  : don de Madame Lalande
  • 1961 : Hippolyte Fauverge de French lègue 473 pièces au musée (objets en ivoire, en jade, en métal, peintures sur tissus d'Inde, de Chine, du Japon, d'Asie-du-Sud-Est).
  • 1965 : Madame Vittu de Keraoul lègue 32 pièces
  • 1974 : don du Commandant Morazzani
  • 1975 : don de l'Amiral Dalles
  • 1986 : don de Madame Morazzani

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Magali Bérenger, Toulon de A à Z, Alan Sutton,‎ 2010, 128 p. (ISBN 97828138022224[à vérifier : ISBN invalide]), page 110
  2. [1] Site officiel de la ville de Toulon

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]