Musée de la civilisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée de la civilisation
Logo du Musée de la civilisation de Québec
Logo du Musée de la civilisation de Québec
Informations géographiques
Pays Drapeau du Canada Canada
province Drapeau : Québec Québec
Ville Drapeau de Québec Québec
Adresse 85, rue Dalhousie
Québec
Coordonnées 46° 48′ 54″ N 71° 12′ 09″ O / 46.815108, -71.20238346° 48′ 54″ Nord 71° 12′ 09″ Ouest / 46.815108, -71.202383  
Informations générales
Type national
Date d’inauguration 1988
Collections Amérique Française
Ethnographie
Histoire
Sciences humaines
Nombre d’œuvres Fonds de 225 000 artefacts
Superficie 20 000 m2
Informations visiteurs
Site web mcq.org

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Musée de la civilisation

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Musée de la civilisation

Le Musée de la civilisation, est un musée public québécois au Canada fondé par le premier directeur, Guy DORÉ, en 1984, ouvert au public en 1988 et situé dans la Basse-Ville de Québec en bordure du fleuve Saint-Laurent. Il fait partie du réseau des musées de la civilisation de Québec.

L'ancienne Banque de Paris et la Maison Estèbe, situées sur la rue Saint-Pierre, sont intégrées dans ce musée.

Historique[modifier | modifier le code]

Édifice principal du Musée de la civilisation

Fondé par Guy Doré en 1984 suite à la loi sur les Musée Québécois proposée par Me Clément RICHARD (ministre des affaires culturelles). L'édifice, conçu par l’architecte Moshe Safdie) a ouvert ses portes le 19 octobre 1988 après 4 ans de construction et de préparation des expositions. Dans la première équipe il y avait, entre autres, Francine Lelievre, François Tremblay, Cécile Ouellette et Céline Saucier[1].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Le musée présente des expositions thématiques temporaires et permanentes ayant pour la plupart un lien avec les sciences humaines et sociales. Il est doté d'un important fonds d'objets d'intérêt ethnographique et historique. Il offre des visites guidées, des expositions interactives, une cafétéria, un salon de détente et des spectacles. En vingt ans, il a reçu plus de treize millions de visiteurs[2].

En 2013, à l'occasion des 25 ans du Musée, on a créé une nouvelle dénomination pour désigner le complexe culturel comprenant le Musée et ses institutions : Les Musées de la civilisation[3].

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions permanentes[modifier | modifier le code]

  • Le Temps des Québécois, synthèse des grands évènements qui ont construit le Québec d'aujourd'hui.
  • C'est notre histoire, exposition sur les nations autochtones.

Espaces découvertes[modifier | modifier le code]

Situés au sous-sol du musée, les espaces découvertes sont des sites d'activités interactifs destinés principalement aux jeunes.

  • Il était une fois permet aux enfants de se déguiser en leur personnage favoris et de recréer des contes dans un environnement interactif.
  • Tour de Terre permet par des démonstrations interactives d'initier les jeunes aux sciences de la terre.

Maison Estèbe[modifier | modifier le code]

Maison Guillaume-Estèbe

Classée monument historique en 1960[4], la Maison Guillaume-Estèbe loge la boutique du musée et une partie du personnel. Elle a été construite en 1751 pour Guillaume Estèbe, marchand et membre de l'administration coloniale. Cette habitation de 21 pièces et 8 foyers mesure 20 mètres de façade par 15 mètres de profondeur. Elle comporte une cave voûtée accessible au public, deux étages, des combles et un grenier[5].

Barque et débâcle[modifier | modifier le code]

Barque marchande de plus de 250 ans

Une chaloupe datant du régime français en Nouvelle-France (1700-1760) a été mise à jour lors de fouilles archéologiques, sous la maison Estèbe; sa conservation est due au fait qu'elle n'était pas exposée à l'air libre. Cette ancienne barque marchande est placée dans le hall du musée à travers la sculpture environnementale d’Astri Reusch intitulée La Débâcle, thème que l'on retrouve dans la sculpture l'Embâcle de Daudelin sur la place du Québec à Paris.

Direction[modifier | modifier le code]

  • 1984-1988 : Guy DORÉ Premier Directeur et fondateur du Musée de la Civilisation. Le Musée a été créé sous la gouverne de Me Clément RICHARD, ministre des affaires culturelles de cette époque, qui a fait voter la loi sur les Musées Québécois en ma 1984.
  • 1988-2001 : Roland Arpin[6]
  • 2001-2010 : Claire Simard[7],
  • 2010 : Danielle Poiré (par intérim),
  • depuis 2010 : Michel Côté

Références[modifier | modifier le code]

  1. Musée de la Civilisation de Québec, 15 ans - Bilan remarquable pour le Musée de la Civilisation à Québec, consulté le 12 juin 2007
  2. Le Musée de la civilisation à Québec a accueilli aujourd'hui son 13 000 000e visiteur
  3. Emy-Jane Déry, « Musée de la civilisation : Du changement pour ses 25 ans », sur journaldequebec.com,‎ 16 avril 2013
  4. Répertoire du patrimoine culturel du Québec
  5. Maison Estèbe
  6. « Le fondateur du Musée de la civilisation s’éteint », sur quebechebdo.com,‎ 3 septembre 2010
  7. « Madame Claire Simard succède à monsieur Roland Arpin à la direction générale du Musée de la civilisation », Musée de la civilisation, Québec (communiqué de presse, archivé),‎ 1er mai 2001 (consulté le 2 septembre 2010)

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :