Musée de la cathédrale de Hildesheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Entrée du musée

Le musée de la cathédrale de Hildesheim (Dommuseum Hildesheim) est un musée situé à Hildesheim en Allemagne. Il abrite le trésor de la cathédrale de Hildesheim et les collections du musée diocésain de Hildesheim et se trouve dans un bâtiment historique du côté du transept sud de la cathédrale. Depuis le début des travaux de restauration de la cathédrale, l'église voisine Saint-Antoine et une partie du cloître de la cathédrale abritent depuis 2010 des espaces d'exposition du musée.

Collections[modifier | modifier le code]

Le trésor de la cathédrale rassemble des objets liturgiques accumulés au cours des siècles, des reliquaires, des vases liturgiques, de la paramentique, des manuscrits et des incunables, ainsi que des tableaux, etc. de la plus haute qualité.

Ainsi le reliquaire de Notre-Dame remonte aux origines du diocèse et du miracle de la rose de Hildesheim. De même la Croix de saint Bernward, ornée de pierres précieuses, est un exemple remarquable de la Renaissance ottonienne. L'évangéliaire de saint Bernward et la Croix de Ringelheim sont également des témoignages des débuts florissants du diocèse, sous le règne de l'évêque saint Bernward (mort en 1022). Le sacramentaire de Ratmann est le premier exemple des débuts de la vénération de l'évêque au siècle suivant. Deux reliquaires, l'un sous forme de bras et l'autre de buste, abritaient les reliques du saint et datent du XIIIe siècle.

De la période baroque, on remarque plusieurs ostensoirs et monstrances, d'or ou d'argent. Quelques-uns de ces objets sont encore utilisés pour la liturgie des grandes fêtes à la cathédrale.

L'évêque de Hildesheim, Mgr Wedekind (mort en 1870), est à l'origine du musée diocésain qui rassemble surtout des objets d'art religieux gothique provenant des paroisses de la région et de la collection privée du fondateur.

Le musée diocésain regroupe des objets d'art de première importance qui témoignent d'un millénaire de l'histoire artistique de Basse-Saxe.

illustrations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Marlis Stähli, Die Handschriften im Domschatz zu Hildesheim: Beschreibungen, Harrasowitz, Wiesbaden, 1984
  • (de) Victor H. Elbern, Dom und Domschatz in Hildesheim, Königstein, 1991

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :