Musée de l'hôtel Sandelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée de l’hôtel Sandelin
L'hôtel Sandelin, actuel musée des Beaux-arts et de l'histoire de Saint-Omer.
L'hôtel Sandelin, actuel musée des Beaux-arts et de l'histoire de Saint-Omer.
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Saint-Omer
Adresse 14, rue Carnot
62500 Saint-Omer
Coordonnées 50° 44′ 59″ N 2° 15′ 23″ E / 50.74972, 2.25639 ()50° 44′ 59″ Nord 2° 15′ 23″ Est / 50.74972, 2.25639 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1904
Superficie 950 m²
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 11 424 (2004)
16 574 (2005)
12 835 (2006)[1]
Site web sandelin.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée de l’hôtel Sandelin

Le musée de l’hôtel Sandelin est un musée de la ville de Saint-Omer (Pas-de-Calais).

C’est à la fois un musée des Beaux-arts et un musée de l’histoire de la ville. Il est installé, depuis 1904, dans un bel hôtel particulier du XVIIIe siècle.

Histoire de l'Hôtel Sandelin[2][modifier | modifier le code]

Marie-Josèphe Sandelin (1733-1808) est issue d'une famille des Flandres anoblie par Maximilien Ier du Saint-Empire en 1503. Elle est la fille de Hyacinthe-Charles Sandelin (1676-1752), capitaine d'infanterie en Espagne, lui-même fils de Edouard-Auguste, seigneur de Herenthout et colonel au service du roi d'Espagne, et de Anne-Barbe de Vos. Elle épouse en premières noces un officier espagnol, Dom Juan de La Torre Isolin, décédé en 1758 puis son vieil oncle Pierre Sandelin (1688-) en 1759, riche veuf, vicomte de Fruges (1738), baron d'Elnes et seigneur de Westbécourt. Vicomtesse (parfois citée comme "comtesse") de Fruges, jeune et dynamique, elle rachète en 1766 à Alexandre-François-Guislain de La Tour l'hôtel du gouverneur de la ville de Saint-Omer, hôtel ayant appartenu à Eugène de Montmorency, prince de Robecque. L'ancien hôtel est détruit pour être remplacé par un nouvel, tout en pierre et de style Louis XV, terminé dans les années 1776-1777. A nouveau veuve, elle ne garde qu'une partie des biens de son mari, dont l'hôtel Sandelin. Réquisitionné pendant la Révolution, elle le réintègre en 1800 à son retour d'exil en Espagne. Sans descendance, l'hôtel revient à son frère Joseph-Joachim Sandelin (1740-) puis à son fils Pierre Sandelin. Le nom de l’architecte est inconnu. Il est acquis par la ville de Saint-Omer en 1899 pour y installer un musée.

Collections[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Veille Info Tourisme, p. 131, consulté le 24 août 2010
  2. Paul Coquempot, Pierre Sandelin, Baron d'Elnes et Marie-Josephe Sandelin, Vicomtesse de Fruges, Bulletin historique du Haut-Pays(Fruges),tIII,n° 18, 7e semestre, 1977.
  3. Acquis grâce à la donation de la baronne Joseph-Marie du Teil Chaix d’Est-Ange, en souvenir de son mari mort pour la France en 1918.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :