Musée de l'Amérique (Madrid)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée de l'Amérique
Le musée d'Amérique de Madrid
Le musée d'Amérique de Madrid
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Ville Madrid
Adresse Avenida Reyes Católicos, 6 - 28040 Madrid
Coordonnées 40° 26′ 17″ N 3° 43′ 19″ O / 40.438131, -3.722069 ()40° 26′ 17″ Nord 3° 43′ 19″ Ouest / 40.438131, -3.722069 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1962
Collections Art, archéologie, ethnologie - Amérique précolombienne et coloniale
Informations visiteurs
Site web museodeamerica.mcu.es

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Musée de l'Amérique

Le Musée de l'Amérique (Museo de América en espagnol) est un musée national situé à Madrid, en Espagne, et dépendant du ministère de la Culture. Y sont exposées des collections d'art, d'archéologie et d'ethnologie de l'Amérique depuis l'époque précolombienne à l'époque coloniale. L'idée de réunir de telles collections, envisagée depuis l'époque du Cardinal Cisneros, fut concrétisée par décret du 19 avril 1941[1].

Historique de l'institution[modifier | modifier le code]

Une fois créée l'institution en 1941, la collection fut exposée dans des salles du Musée archéologique national jusqu'à son transfert vers son emplacement définitif en 1962.

La construction du bâtiment du musée fut confiée en 1943 aux architectes Luis Martínez Feduchi et Luis Moya. Les travaux, qui commencèrent cette même année, s'achevèrent en 1954. Le projet entendait refléter par l'architecture l'œuvre missionnaire et civilisatrice de l'Espagne en Amérique, par le recours aux styles historiciste et néocolonial. Les éléments les plus marquants de ce dessein architectural sont l'arc de la façade, la tour rappelant les clochers baroques américains, et l'organisation de l'espace à l'image de celui d'un couvent. Les salles d'exposition s'organisent donc autour d'un cloître. Tous les éléments du projet ne purent cependant pas être réalisés[2].

Le musée fut officiellement inauguré en 1965, trois ans après le transfert des collections. Il demeura par la suite fermé entre 1981 et 1994, en raison de travaux de réaménagement.

Les collections[modifier | modifier le code]

Les fonds conservés au musée sont d'origines diverses. Ils sont constitués de donations, de legs et d'acquisitions progressives, et essentiellement de collections autrefois déposées au Musée national d'archéologie. Jusqu'en 1868, ces pièces étaient entreposées au Musée des Sciences naturelles. En 1771, Charles III avait en effet fondé un Cabinet royal d'Histoire naturelle, dans lequel figurent des objets provenant des premières fouilles archéologiques et des expéditions scientifiques. Cette petite collection constitue le noyau originel du musée.

Les collections couvrent une période s'étendant depuis la Préhistoire jusqu'à nos jours ; l'essentiel est toutefois constitué de pièces d'archéologie précolombienne, d'ethnographie et d'art colonial[3]. Elles rassemblent plus de 25 000 objets

L'exposition permanente est organisée en cinq parties :

  • « La connaissance de l'Amérique » : cet espace cherche à présenter la façon dont s'est construite en Europe la connaissance du continent américain et de ses peuples, à travers l'exposition des mythes répandus jadis sur le Nouveau monde, des chroniques, des expéditions et de la cartographie.
  • « La réalité de l'Amérique » : cette partie se veut être un exposé du peuplement de l'Amérique depuis les migrations originelles jusqu'au développement des différentes cultures autochtones, présentées chronologiquement.
  • « La société » : cette partie évoque l'existence des différentes sociétés américaines : sociétés tribales et sociétés complexes. Y est traitée la vie quotidienne, à travers le logement, l'économie, l'organisation de la société, le pouvoir.
  • « La religion » : dans cet espace sont exposées les principales divinités, ainsi que les mythes et lieux sacrés, les rites, les objets du culte, ... Cette partie s'intéresse tout autant aux religions proprement américaines qu'à la religion catholique, implantée par les Européens.
  • « La communication » : ici, l'exposition s'intéresse au développement de la communication écrite et orale en Amérique. Elle se base sur des codex, mais également sur les langues amérindiennes et l'espagnol.

L'exposition des objets d'art ou d'archéologie est complétée par des présentations audiovisuelles[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Site officiel du Musée national de l'Amérique.
  2. Source : Site officiel du Musée national de l'Amérique.
  3. a et b Source : Site officiel du Musée national de l'Amérique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]