Musée de l'Agora antique d'Athènes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée de l'Agora antique d'Athènes
en grec moderne : Μουσείο της Αρχαίας Αγοράς
Entrée du musée, dans la stoa d'Attale.
Entrée du musée, dans la stoa d'Attale.
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Ville Athènes
Adresse 24 Adrianou
10555 Athènes
Coordonnées 37° 58′ N 23° 43′ E / 37.967, 23.717 ()37° 58′ Nord 23° 43′ Est / 37.967, 23.717 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1957
Collections Antiquités grecques et Histoire d'Athènes
Informations visiteurs
Site web Musée, ministère grec de la culture

Le musée de l'Agora antique d'Athènes est abrité dans la stoa d'Attale, le grand portique hellénistique, reconstruit entre 1953 et 1956, sur le côté est de l'agora d'Athènes. Il dépend du Premier Éphorat des Antiquités préhistoriques et classiques.

Bâtiment[modifier | modifier le code]

Le musée est installé dans la stoa érigée par un architecte pergamien pour le roi Attale II au milieu du IIe siècle av. J.-C. C'est un bâtiment rectangulaire de 120 mètres de long sur 20 mètres de large à un étage. Il a une colonnade dorique en façade et une ionique à l'intérieur au rez-de-chaussée ; une ionique en façade et une dite « pergamienne » à l'intérieur à l'étage. Les murs du portique antique était en calcaire du Pirée et les colonnes et la façade en marbre pentélique. Le mur du fond abritait à chaque niveau vingt et une boutiques. Le portique fut détruit par les Hérules en 267 puis incorporé dans les fortifications romaines de la cité à la fin du IIIe siècle[1].

Les fouilles de la stoa furent entreprises par Société archéologique d'Athènes à la fin du XIXe siècle. Elles furent achevées par l'American School qui restaura le bâtiment entre 1956 et 1959, à partir des études de l'architecte John Travlos, avec le soutien financier de la fondation Rockefeller[1].

Musée[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée a été fondé en 1957 lorsque le rez de chaussée du portique fut consacré à l'exposition des objets découverts sur l'agora par l'American School. Il a fermé ses portes en novembre 2003 en vue de travaux de modernisation et de réorganisation des collections[1].

Collections[modifier | modifier le code]

C'est un musée largement thématique, dont la collection exposée, de taille modeste, concerne surtout le fonctionnement de la démocratie athénienne, dont une grande partie des centres de pouvoir étaient effectivement localisés sur ou autour de l'Agora. On y trouve ainsi des inscriptions relatives à l'administration et à la diplomatie de la cité antique, des accessoires attestant du fonctionnement des institutions démocratiques (clepsydre, klérotèrion, ostracon, jetons de vote), mais aussi des statues honorifiques ou votives.

L'autre partie des collections rend compte de l'occupation de cette zone de la ville depuis l'époque géométrique jusqu'à l'époque médiévale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nicoletta Saraga, Museum of Ancient Agora of Athens. Brief history and tour., Publication of the Association of Friends of the Acropolis, Athènes, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Saraga, p. 3-4.