Musée de Bulla Regia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée de Bulla Regia
Stèle à forme humaine exposée au musée
Stèle à forme humaine exposée au musée
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Ville Bulla Regia
Coordonnées 36° 33′ 27″ N 8° 45′ 04″ E / 36.55755, 8.75124336° 33′ 27″ Nord 8° 45′ 04″ Est / 36.55755, 8.751243  
Informations générales
Date d’inauguration 1982
Collections Libyco-punique
Romaine

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

(Voir situation sur carte : Tunisie (administrative))
Musée de Bulla Regia

Le musée de Bulla Regia est le petit musée du site tunisien de Bulla Regia ouvert depuis 1982.

Il ne contient qu'une infime partie des découvertes archéologiques effectuées depuis la fin du XIXe siècle, et surtout le début du XXe siècle, les découvertes majeures ayant été déposées au musée national du Bardo.

Ne comportant que deux salles, le musée est davantage un antiquarium et s'avère un complément à la visite du site. Il est actuellement fermé pour cause de réhabilitation et d'extension.

Salle punique et numide[modifier | modifier le code]

Quelques stèles puniques et néo-puniques avec des représentations du signe de Tanit ou des représentations humaines occupent une partie de la salle. Les vestiges d'un temple présumé avoir été dédié à Tanit en occupent le centre, en particulier un chapiteau ionique avec les motifs d'un signe de Tanit sur l'une de ses faces[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Salle romaine[modifier | modifier le code]

Dans la seconde salle, on trouve des caissons funéraires sculptés qui abritaient les cendres de défunts. Un grand nombre de caissons a été découvert au tout début des fouilles sur le site archéologique à l'extrême fin du XIXe siècle. Un petit médaillon de mosaïque représentant la tête de Méduse est exposée dans la même salle. Enfin, il s'y trouve une représentation sculptée d'une notable locale possédant des traits naïfs.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Azedine Beschaouch, Roger Hanoune et Yvon Thébert, Les ruines de Bulla Regia, éd. École française de Rome, Rome, 1977, p. 104

Liens externes[modifier | modifier le code]