Musée Galilée (Florence)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Galilée - Institut et Musée d'histoire de la science
La façade d'entrée du musée
La façade d'entrée du musée
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Toscane
Adresse Piazza dei Giudici 1
Monument Palazzo Castellani
Coordonnées 43° 46′ 04″ N 11° 15′ 21″ E / 43.767756, 11.25595643° 46′ 04″ Nord 11° 15′ 21″ Est / 43.767756, 11.255956  
Informations générales
Nom local Museo Galileo - Istituto e Museo di Storia della Scienza
Date d’inauguration 1930
Collections Reconstitutions de sphères terrestres et célestes
Prototypes de Galilée
Provenance des collections Galeries des Médicis et de la dynastie Lorraine
Genre des collections instruments scientifiques
Époque des collections Renaissance
Informations visiteurs
Site web [1]
Sphère armillaire de Antonio Santucci

Le Musée Galilée (en italien : Museo Galileo), anciennement, avant 2010, Musée d'histoire de la science (en italien : Museo di Storia della Scienza), est un des musées de la ville de Florence, capitale de la Toscane (Italie). Il contient également un institut associé.

Situé sur le bord de l'Arno, derrière la galerie des Offices, il est situé sur l'emplacement du Castello d'Altafronte, ancien fort de la fin du XIe siècle placé sur les remparts de la ville. Il est accessible par sa façade d'entrée sur la Piazza dei Giudici.

Devenu ensuite le Palazzo Castellani, le musée y est installé depuis 1930 et héberge l'Accademia del Cimento qui se trouvait auparavant au Palais Pitti. Comme tout musée, il contient des expositions temporaires qui sont situées au rez-de-chaussée pour le grand public et les écoles ainsi que des laboratoires d'expérimentation de principe physique,
et des fonds d'expositions permanentes sur des collections d'instruments scientifiques de toutes les disciplines, italiens ou étrangers :

  • Au premier étage, dans les collections Médicis,
  • au deuxième étage, dans la collection de la dynastie Lorraine,
  • au troisième et quatrième étages, se trouvent la médiathèque, la bibliothèque et les bureaux de l'Institut.


Perspectographe du XVIIIe (non-signé)

Quelques instruments exposés[modifier | modifier le code]

de la Renaissance italienne[modifier | modifier le code]

Hébergeant l’Accademia del Cimento (Académie expérimentale de Toscane) fondée par Ferdinand II de Médicis en 1657, les salles IV et V sont particulièrement consacrées aux instruments de l'astronome et physicien Galilée comme son thermoscope, son ébauche de microscope, ses lunettes astronomiques fabriquées de carton et de corne ou d'ivoire, son compas militaire, son micromètre.
Si certains sont reconstitués, on y remarquera, dans une des vitrines, son index momifié, celui-là même ayant désigné les astres qu'il a observés lors de la première présentation de sa lunette astronomique.

Une grande salle VII est consacrée aux modèles monumentaux des représentations du ciel que sont les sphères armillaires qui étaient la spécialité de Antonio Santucci, dont la plus grande datant de 1585 est dans ce musée.

D'autres instruments typiques sont aussi exposés comme le perspectographe, permettant de construire mécaniquement des vues perspectives.

à l'époque récente[modifier | modifier le code]

En plus des acquisitions récentes et leur mis en place dans les collections, différents laboratoires de l'Institut (Istituto e Museo di Storia della Scienza ouvert dès 1927) et projet coexistent :

  • laboratoire de restauration (sur beaucoup d'instruments endommagés par les inondations de Florence de 1965)
  • laboratoire multimédia (projet de guide multimédia portable)
  • laboratoire photographique (pour les éditions CD-Rom, DVD et Web)
  • laboratoire éducatif (pour les expositions temporaires, grand public ou scolaires)
  • le projet de cadran solaire sur la place dei Giudici

Liste des salles thématiques[modifier | modifier le code]

  • Salle I : Le collectionnisme des Médicis
  • Salle II : L’astronomie et le temps
  • Salles III-IV : La représentation du monde
  • Salle V : La science de la mer
  • Salle VI : La science de la guerre
  • Salle VII : Le nouveau monde de Galilée
  • Salle VIII : L’Accademia del Cimento : art et science de l’expérience
  • Salle IX : Après Galilée : l’exploration du monde physique et biologique
  • Salle X : Le collectionnisme des Lorraine
  • Salle XI : Le spectacle de la science
  • Salles XII-XIII : L’enseignement des sciences
  • Salle XIV : L’industrie des instruments de précision
  • Salles XV-XVI : Mesurer les phénomènes naturels
  • Salle XVII : La chimie et l’utilité publique de la science
  • Salle XVIII : La science dans la maison

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :