Musée d'art contemporain du Val-de-Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MAC et VAL.
Musée d'art contemporain du Val-de-Marne
Image illustrative de l'article Musée d'art contemporain du Val-de-Marne
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Vitry-sur-Seine
Adresse Place de la Libération
Coordonnées 48° 47′ 34″ N 2° 23′ 14″ E / 48.792777, 2.38722248° 47′ 34″ Nord 2° 23′ 14″ Est / 48.792777, 2.387222  
Informations générales
Date d’inauguration 2005
Collections art contemporain et notamment Art cinétique, Supports/Surfaces, Nouveau réalisme...
Superficie 13 000 m2, dont 4 000 m2 dédiés aux expositions
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an un peu plus de 70 000[1]
Site web macval.fr

Le Musée d'art contemporain du Val-de-Marne (généralement abrégé en MAC/VAL) est un musée d'art contemporain situé à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, en France. Inauguré en novembre 2005, c'est le premier musée d'art contemporain installé en banlieue parisienne.
Le MAC/VAL bénéficie du label « Musée de France » et fait partie du réseau de médiation culturelle Tram.

Histoire[modifier | modifier le code]

Panneaux d'accueil du MAC/VAL

L'opération de 30,5 millions d'euros (HT) inscrite au contrat de plan 2000-2006 est financée par le département du Val-de-Marne avec la contribution du ministère de la culture et du Conseil régional d'Île-de-France. La surface de cet équipement, construit par le cabinet d'architectes Jacques Ripault et Denise Duhard est de 13 000 m2, dont 4 000 dédiés aux expositions permanentes et temporaires[2]. Le bâtiment est entouré d’un jardin public de 10 000 m2. Le musée propose des ateliers d'arts plastiques. Le bâtiment abrite également un auditorium et un cinéma d'art et d'essais.

En 2009, puis en 2011, la Mairie de Paris invite Alexia Fabre, conservatrice en chef et Frank Lamy, chargé des expositions temporaires, à être les directeurs artistiques de Nuit Blanche.

Collections[modifier | modifier le code]

La collection d’art contemporain a été initiée en 1982 par Raoul-Jean Moulin et confiée à Alexia Fabre depuis 1998. Elle compte plus d’un millier d’œuvres d'artistes français des années 1950 à nos jours, couvrant différents mouvements : art cinétique, Supports/Surfaces, Nouveau Réalisme... L'exposition inaugurale en deux parties était dédiée dans un premier temps à Jacques Monory (novembre 2005-février 2006), puis à Claude Lévêque (mars-juin 2006). À raison d'une fois tous les 18 mois, les collections permanentes du musée sont présentées par rotation dans les espaces d'exposition.

Artistes représentés dans le fonds permanent du MAC/VAL[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Activités annexes du MAC/VAL[modifier | modifier le code]

Centre de documentation[modifier | modifier le code]

Le centre de documentation, situé au premier étage du musée, présente un panorama de l'art des années 1950 à nos jours et plus particulièrement les artistes de la collection du MAC/VAL ou qui ont participé à la programmation muséale.

Librairie Bookstorming[modifier | modifier le code]

Au sein du MAC/VAL est implantée l'une des cinq librairies spécialisées en art contemporain Bookstorming (éditeur de la revue Archistorm et maison mère de Archibooks). Elle propose au visiteur sur près de 250 m2 un choix de plus de 1 200 ouvrages. Régulièrement sont organisées des présentations d'ouvrages et des expositions thématiques. La librairie Bookstorming du MAC/VAL a fermé en 2011.

Restaurants[modifier | modifier le code]

Dès l'ouverture, le MAC/VAL dispose d'un restaurant, Le Transersal. Le chef Olivier Devaux et le directeur artistique Gilles Stassart s'inspirent de chaque exposition temporaire pour proposer de nouvelles créations gastronomiques, parfois en collaboration avec les artistes exposés. Ainsi, Jacques Monory les a aidés à créer un Mono-lapin[3], plat de couleur bleue constitué d'un râble de lapin, de légumes et de bouillon. À partir de février 2008, le restaurant organise avec le musée des « visites gustatives » tous les premiers dimanche du mois. Elles consistent en l'association de cinq œuvres avec cinq bouchées aux saveurs différentes à déguster durant le parcours[4]. Le Transversal ferme en août 2008. Il a été remplacé, depuis, par un nouveau restaurant, Le Chantier.

Production audiovisuelle[modifier | modifier le code]

Le musée a été utilisé pour le tournage, en 2007, du clip de Zazie, Je suis un homme[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Espace MAC/VAL sur le site officiel du musée.
  2. Le MAC/VAL, cinq ans déjà! par Dominique Poiret sur le site de Libération le 22 octobre 2010.
  3. jeu de mot sur « Mono(ry) l'a peint »
  4. Emmanuelle Lequeux, « À Vitry-sur-Seine, l'art contemporain se savoure en cinq bouchées », Le Monde,‎ 5 janvier 2008 (lire en ligne)
  5. Fiche de Je suis un homme sur le site des Victoires de la musique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :