Musée d'art contemporain de Belgrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Musée d'art contemporain de Belgrade
Image illustrative de l'article Musée d'art contemporain de Belgrade
Informations géographiques
Pays Serbie Serbie
Ville Belgrade
Adresse Ušće Save bb
11 070 Belgrade
Coordonnées 44° 49′ 10″ N 20° 26′ 32″ E / 44.819444, 20.442222 ()44° 49′ 10″ Nord 20° 26′ 32″ Est / 44.819444, 20.442222 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 20 octobre 1965
Collections Peintures, sculptures
Nombre d’œuvres 8 500
Superficie 5 000m 2
Informations visiteurs
Site web http://www.msub.org.rs

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Musée d'art contemporain de Belgrade

Le Musée d'Art contemporain de Belgrade (en serbe Музеј савремене уметности у Београду et Muzej savremene umetnosti u Beogradu ou MSU, en anglais Museum of Contemporary Art of Belgrade ou MoCAB) est un musée de Belgrade, la capitale de la Serbie.

Créé en 1958 sous le nom de Musée d'Art moderne, il rassemble et présente des œuvres postérieures à 1900, créées en Serbie et, plus généralement, dans tous les pays de l'ex-Yougoslavie ; la collection permanente compte quelque 8 500 œuvres[1]. Le musée accueille également des expositions internationales dans les domaines de l'art moderne et de l'art contemporain. Depuis 1961, il organise aussi dans la vieille ville le Salon du MoCAB. En 2007, les 5 000 m2 d'exposition ont été fermés pour permettre des travaux de restauration. Depuis, le musée ne rouvre ses portes que pour de rares expositions temporaires. La date de réouverture n'est pas connue, les travaux ayant été interrompus par manque de moyens financiers.

Emplacement[modifier | modifier le code]

Le Musée d'Art contemporain est situé dans la municipalité de Novi Beograd. Construit au bord de la Save, près de son confluent avec le Danube, il se trouve dans le parc d'Ušće, non loin du pont de Branko.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'édifice est une œuvre des architectes Ivan Antić et Ivanka Raspopović ; conçu en 1960, le projet est sorti de terre entre 1960 et 1965. Le musée d'Art contemporain a ouvert ses portes le 20 octobre 1965. Au cours de ce même mois d'octobre, les deux architectes ont vu leur création récompensée par un prix de la Ville de Belgrade. Le bâtiment est aujourd'hui inscrit sur la liste des biens culturels de la Ville de Belgrade[2].

Le musée est doté de grandes baies vitrées qui permettent un contact étroit entre le musée et son environnement naturel ; l'espace intérieur est constitué d'un seul volume, sans murs ni couloirs, avec un escalier central qui permet d'accéder à des demi-étages. Le parc autour du musée est orné de sculptures.

Depuis juillet 2007, l'État investit des sommes importantes pour la rénovation du musée. Les travaux sont interrompus depuis 2008, la date de réouverture n'est pas connue.

Collections[modifier | modifier le code]

Le Musée d'Art contemporain fonctionne comme un véritable centre de documentation : il possède une bibliothèque qui rassemblait plus de 4 800 livres et 23 000 catalogues ; il dispose aussi d'une hémérothèque qui conserve 350 000 coupures de presse ; il abrite également une photothèque et une médiathèque.

Il abrite surtout une importante collection de peintures et de sculptures. Les œuvres, aujourd'hui conservées en dehors du musée, sont exposées à Belgrade dans les trois galeries où les équipes du musée continuent de programmer des expositions.

Peinture 1900-1918[modifier | modifier le code]

La période de 1900 à 1918, qui inclut l'impressionnisme, est notamment représentée par Nadežda Petrović et Rihard Jakopič. Le Musée possède également des œuvres de Bora Stevanović, Marko Murat, Beta Vukanović etc.

Bohémienne avec une écharpe rouge , par Nadežda Petrović, 1905

Peinture 1918-1941[modifier | modifier le code]

Cette seconde période se caractérise par un véritable foisonnement de courants : constructivisme, expressionnisme, surréalisme, intimisme et réalisme militant ou critique[1]. On y trouve des œuvres de Petar Dobrović, Marin Tartalja, Milo Milunović, Kosta Hakman, Sava Šumanović, Milan Konjović, Jovan Bijelić, Nikola Graovac, Lazar Ličenoski, Ljuba Babić, Antun Motik, Nedeljko Gvozdenović, Radojica Noa Živanović, Krsto Hegedušić ainsi que celles de beaucoup d'autres artistes.

Œuvres de Kosta Hakman (1899-1961)[modifier | modifier le code]

Œuvres de Milan Konjović (1898-1993)[modifier | modifier le code]

  • Nature morte, 1922
  • Le Semeur, 1938
  • Pero de Konavlje, 1938

Peinture à partir de 1945[modifier | modifier le code]

Cette dernière période est la mieux représentée dans les collections du Musée d'Art contemporain de Belgrade. On y trouve les tendances les plus diverses : néo-surréalisme, art informel, action painting, paysagisme abstrait, peinture néo-figurative, etc.[1]. On y trouve des œuvres de Petar Lubarda, Dado, Đorđe Andrejević Kun, Milo Milunović, Edo Murtić, Lazar Vujaklija, Marko Čelebonović, Stojan Aralica, Ivan Tabaković, Lazar Vozarević, Stojan Ćelić, Zoran Petrović, Janez Bernik, Ivan Generalić, Vangel Naumovski, Branko Miljuš, Leonid Šejka, Milić Stanković (Milić de la Mačva), Vladimir Veličković etc.

Sculpture[modifier | modifier le code]

La collection de sculptures forme un département à part. Les artistes yougoslaves les plus importants du XXe siècle y sont représentés[1] : Ivan Meštrović, Antun Augustinčić, Vanja Radauš, Frane Kršinić, Petar Palavičini, Risto Stijović, Sreten Stojanović. La jeune génération y est représentée avec des œuvres de Nadežda Prvulović, Nebojša Mitrić, Milija Nešić etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Musées (2) », sur http://www.beograd.rs, Site de la Ville de Belgrade (consulté le 6 novembre 2012)
  2. (sr)(en) « Museum of Contemporary Art », sur http://beogradskonasledje.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la ville de Belgrade (consulté le 6 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]