Musée départemental d'archéologie Jérôme-Carcopino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée départemental d’archéologie Jérôme Carcopino (Aléria)
Image illustrative de l'article Musée départemental d'archéologie Jérôme-Carcopino
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Aléria
Adresse Fort de Matra
20270 Aléria
Coordonnées 42° 06′ 17″ N 9° 30′ 40″ E / 42.1046, 9.511242° 06′ 17″ Nord 9° 30′ 40″ Est / 42.1046, 9.5112  
Informations générales
Date d’inauguration 1978
Collections Archéologie, histoire locale

Géolocalisation sur la carte : Corse

(Voir situation sur carte : Corse)
Musée départemental d’archéologie Jérôme Carcopino (Aléria)

Le Musée départemental d'archéologie Jérôme Carcopino est situé dans le Fort de Matra à Aléria en Haute-Corse.

Le Fort de Matra[modifier | modifier le code]

Fort de Matra, Musée départemental d'archéologie Jérôme Carcopino

Le Fort de Matra a été classé en 1962 monument historique. Dès 1963, il a accueilli un dépôt archéologique, suite à la reprise des fouilles archéologiques du site de la ville antique d'Aleria, toute proche. Encore aujourd'hui, il abrite le musée devenu le Musée départemental d'archéologie Jérôme Carcopino.

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée est aussi connu sous d'autres dénominations plus usuellement utilisées : Musée d'Aléria, Musée Archéologique d'Aléria, Musée Jérôme Carcopino.

Son histoire est liée à celle des fouilles de l'antique nécropole d'Alalia (Aleria) : du dépôt archéologique primitif, il va rapidement changer de nom et de statut. En 1969, on donne le nom du grand historien de la Rome antique, Jérôme Carcopino au musée installé de fait entre les murs du Fort de Matra : il devient le Musée Jérôme Carcopino. Enfin en 1978, il devient Musée départemental.

Collections permanentes[modifier | modifier le code]

Au premier étage, les salles d'exposition relatent quinze siècles de l'histoire d'Aleria et de la Corse, depuis la protohistoire jusqu'à la fin de l'Empire romain. Cette séquence chronologique restreinte.

Les objets exposés présentent un grand intérêt du point de vue archéologique, non seulement pour la compréhension de la Corse préhistorique et antique, mais aussi pour la connaissance des civilisations du bassin de la Méditerranée, notamment la civilisation étrusque.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]