Musée communal des beaux-arts d'Ixelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 49′ 54″ N 4° 22′ 20″ E / 50.831611, 4.372301 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée des beaux-arts.

Le Musée communal des beaux-arts d'Ixelles présente un vaste panorama de l'art belge des XIXe et XXe siècles. Ses collections rassemblent des peintures, des sculptures, des dessins représentant les différents courants artistiques de cette période : réalisme, impressionnisme, luminisme, néo-impressionnisme et symbolisme pour le XIXe siècle et, plus proches de nous, fauvisme, expressionnisme, cubisme, surréalisme, abstraction construite et lyrique ainsi que les principales tendances actuelles. Un échantillon de maîtres flamands et quelques représentants d'écoles étrangères complètent cet ensemble. Une collection d'affiches également, dont l'ensemble le plus exhaustif au monde des affiches de Toulouse-Lautrec.

Le musée organise régulièrement des expositions temporaires et dispose d'un centre de documentation.

Les derniers conservateurs du Musée communal des beaux-arts d'Ixelles sont Jean Coquelet (1958 - 1987), Nicole d'Huart (1987 - 2007) et Claire Leblanc (depuis 2007)

Historique[modifier | modifier le code]

Le Musée des beaux-arts d'Ixelles fut inauguré le 31 mai 1892 par le roi Léopold II, la reine et leur fille la princesse Clémentine.

Il fut créé d'abord pour contenir la donation du peintre Edmond De Pratere (1826-1888) et s'accrut rapidement grâce aux dons de généreux mécènes Léon Gauchez (1825-1907), Fritz Toussaint (1846-1920), Joseph Botte, Octave Maus (1856-1919) et Max Janlet (1903-1976).

Entré dans l'ère de la modernité, le musée d'Ixelles comprend actuellement de nombreuses œuvres marquantes des écoles contemporaines et totalise près de 10 000 œuvres de qualité.

La donation Fritz Toussaint[modifier | modifier le code]

Le noyau central du Musée d'Ixelles est constitué autour de l'importante collection de peintures offerte par le peintre et mécène Fritz Toussaint, qui était le beau-frère du grand architecte Joseph Poelaert époux de sa sœur Léonie Toussaint.

Une salle du Musée d'Ixelles porte ainsi le nom de Fritz Toussaint.

Collection[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Vogels : La Sennette à Ruysbroeck (c.1880), Plage d'Ostende (c.1887), Chemin détrempé.
  • Jan Verhas : Les demoiselles van den Perre (1887)

Œuvre rare conservée[modifier | modifier le code]

  • Le musée expose un tableau d'un peintre italien nommé l'Acquasparta, vraisemblablement originaire d'Acquasparta. Actif vers 1590, élève du Cavalier d'Arpin, cette œuvre est citée, sans sa localisation, dans le dictionnaire artistique Bénézit.

Galerie[modifier | modifier le code]

Modalités pratiques[modifier | modifier le code]

  • Heures d'ouverture : de 9.30 jusqu'à 17.00, fermé le lundi et jours fériés. Le Musée est fermé pendant les montages et démontages des expositions temporaires. Vérifier les horaires.
  • Accès : bus 71 (arrêt coin rue Jean Van Volsem), 38, 59, 60 (arrêt place Eugène Flagey), 54 (arrêt place Fernand Cocq), 95, 96 (arrêt place R. Blyckaerts) ; trams 81, 82 (arrêt place Eugène Flagey).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Carre, Isabelle Six, Claire Leblanc et Marianne Fournier, Musée d'Ixelles. Les collections, Bruxelles, SilvanaEditoriale, 2010.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :