Musée au Vrijthof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée au Vrijthof
Image illustrative de l'article Musée au Vrijthof
Informations géographiques
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Ville Flag of Maastricht.svg Maastricht
Adresse Vrijthof 18
6211 LD Maastricht
Coordonnées 50° 50′ 54″ N 5° 41′ 19″ E / 50.848333, 5.688611 ()50° 50′ 54″ Nord 5° 41′ 19″ Est / 50.848333, 5.688611 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1973
Collections Peinture, meubles, argenterie, pistolets
Protection Rijksmonument 27700
Informations visiteurs
Site web Consulter
Fenêtres gothiques avec les symboles de la puissance de Habsbourg
L'arcade en style renaissance liègoise

Le Musée au Vrijthof (en néerlandais, Museum aan het Vrijthof) est un musée d'histoire, d'art et de l'artisanat d'art situé sur la place du Vrijthof à Maastricht aux Pays-Bas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hôtel du gouvernement espagnol.

Le Musée au Vrijthof est installé dans une ancienne maison du chapitre de Saint-Servais du XIVe siècle, surnommée au Moyen Âge la Prima Porta. Le bâtiment faisait partie du territoire ecclésiastique du chapitre de l'église Saint-Servais.

Au début du XVIe siècle la maison fut reconstruite, agrandie et renommée Hôtel du gouvernement espagnol (en néerlandais, Spaans Gouvernement). Charles Quint et son fils Philippe II d'Espagne y ont séjourné à plusieurs occasions[1].

En 1766, l'imprimeur et éditeur parisien, Jean-Edmé Dufour acheta la maison et l'utilisa comme imprimerie. C'est d'ici que de nombreux livres censurés en France ont été introduits clandestinement dans le pays.

En 1923, une partie du bâtiment a été démolie et remplacée par une filiale moderne de la Banque des Pays-Bas (à l'angle de la rue Sint-Jacobstraat).

L'autre partie du bâtiment fut restaurée par Victor de Stuers et offerte à la ville de Maastricht afin d'abriter un musée d'histoire locale (ce qui ne fut fait que récemment). Pendant les années 1969-1973 et 2010-2012, le bâtiment a été restauré.

Historique du musée[modifier | modifier le code]

En 1954, un couple d'artistes aisés de La Haye, Frederik Wagner et Ambrosina de Wit, lègue sa collection d'art à une fondation basée dans la ville de Maastricht. Depuis 1973, la collection Wagner-De Wit est présentée dans ce qui s'appelait alors le Musée Spaans Gouvernement. Un pavillon moderne a été spécialement construit dans la cour pour abriter les boiseries précieuses du XVIIIe siècle de l'hôtel particulier Vilain XIIII. Quelques chambres meublées dans le style Louis XVI liègois sont utilisées pour des réceptions.

Entre 2010 et 2012, le musée a été fermé pour rénovation et extension. Les travaux comprennent la restauration partielle de la façade 'aveugle' originale. L'extension a consisté à annexer une maison voisine. La cour a été couverte d'un coussin d'air transparent (foiltec). Un espace d'exposition et un café ont été ajoutés également. Les travaux ont coûté plus de 6 millions d'euros et ont été financés par divers sponsors et autorités publiques. Le musée est désormais presque trois fois plus grand que le bâtiment d'origine. Il a rouvert en mars 2012.

Le Musée au Vrijthof est un musée privé qui ne reçoit aucune subvention du gouvernement. À partir de 2011, The European Fine Art Fair (TEFAF) est devenu son commanditaire principal. Le salon avec les boiseries de l'hôtel Vilain XIIII est maintenant appelé Salon TEFAF.

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée au Vrijthof invite le visiteur à parcourir des pièces aménagées dans le style du XVIIIe siècle pour découvrir comment vivait l'élite de Maastricht à cette époque et admirer la collection de pistolets de reîtres, pièces d'horlogerie, meubles et argenterie de fabrication locale de la même période.

Après la réorganisation, le musée a consacré quelques salles aux personnes importantes de l'histoire de Maastricht, comme l'empereur Charles Quint, l'imprimeur Jean-Edmé Dufour, l'architecte Mathias Soiron, l'entrepreneur Petrus Regout et le dessinateur Philippus van Gulpen.

Le musée organise régulièrement des expositions sur des thèmes liés aux cinq siècles d'histoire, de l'art et de l'artisanat d'art à Maastricht, comme l'exposition importante en 2012 sur l'argenterie maastrichtoise.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J.J.M. Timmers, Geschiedenis van het Spaans Gouvernement te Maastricht, Maastricht, 1973
  • (es) Juan Calvete de Estrella, El felicissimo viaje del muy alto y muy poderoso Príncipe don Phelippe, hijo del emperador don Carlos Quinto Máximo, desde España a sus tierras de la baxa Alemana: con la descripción de todos los Estados de Brabante y Flandes, Anvers,‎ 1552

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :