Musée Sainte-Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Sainte-Croix
Image illustrative de l'article Musée Sainte-Croix
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Poitiers
Adresse 3 bis, rue Jean-Jaurès
86000 Poitiers
Coordonnées 46° 34′ 45″ N 0° 20′ 52″ E / 46.5792, 0.347746° 34′ 45″ Nord 0° 20′ 52″ Est / 46.5792, 0.3477  
Informations générales
Date d’inauguration 1974
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 18 157 (2003)
19 126 (2004)
18 259 (2005)
22 970 (2006)
21 975 (2007)[1]
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Poitou-Charentes

(Voir situation sur carte : Poitou-Charentes)
Musée Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Poitiers

(Voir situation sur carte : Poitiers)
Musée Sainte-Croix

Le musée Sainte-Croix est le plus grand musée de la ville de Poitiers, en France. Construit en 1974 sur les plans de l'architecte poitevin Jean Monge, il se dresse à la place de l'ancienne abbaye Sainte-Croix, aujourd'hui à Saint-Benoît. Il s'agit d'une vaste structure de béton et de verre, dans le plus pur style brutaliste des années 1970. Il a en outre la particularité d'être construit sur un ancien site de fouilles dans son département Archéologie.

Ses collections se divisent en plusieurs secteurs, préhistoire, archéologie antique et médiévale, beaux-arts, ethnographie et histoire du Poitou.

Collections[modifier | modifier le code]

Parmi les différents départements, voici une sélection des pièces remarquables :

La Minerve de Poitiers, découverte en 1901 et exposée dans les salles d'archéologie, en sous-sol

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Antiquité romaine[modifier | modifier le code]

  • Statue d'Athéna, marbre romain d'après un original grec (?) découvert à Poitiers en 1901 (IerIIe siècle ap. J.-C.)
  • Trésor monétaire gaulois de Chevanceaux (17)
  • Dépôt aristocratique d'Antran (Ier s.)
  • Épitaphe de Claudia Varenilla (IIe s.)
  • Base d'un monument honorifique dédié à Marcus Sedatius Severianus (IIes.)
  • Importantes et nombreuses sculptures indigènes (époque romaine)
  • Belle série de verres d'époque romaine
  • Objets de parure antiques

Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • Décors de stuc découverts dans l'ancien prieuré Saint-Pierre de Vouneuil-sous-Biard (Ve-VIe siècle): Ensemble le plus complet et le plus ancien de France (cf. Exposition internationale de 2005).
  • Fragment de sarcophage dit "La pierre qui pue" trouvé dans la nécropole développée autour du tombeau d'Hilaire (IVe s.).
  • Les Larrons: base d'une Crucifixion monumentale unique en Europe
  • Sarcophage paléochrétien de Loudun à décor historié (Ve s.)
  • Base d'une Crucifixion monumentale en pierre provenant de l'Hypogée des Dunes, chapelle funéraire aménagée par l'Abbé Mellebaude au VIIe s. Site exceptionnel du Haut Moyen Âge (réunissant un étonnant corpus de sculptures et d'inscriptions) actuellement en chantier de restauration par les M.H. (Publication à paraître en 2015).

Période romane[modifier | modifier le code]

  • Chapiteau de la Dispute: Poitiers, pilier de Justice dit "Les 3 Piliers" (XIe s.)
  • Vase-reliquaire de Saint-Savin-sur-Gartempe (86). Atelier de verres luxueux bleu cobalt à décor blanc d'Europe occidentale.

Période gothique[modifier | modifier le code]

Renaissance[modifier | modifier le code]

Histoire de Poitiers et du Poitou[modifier | modifier le code]

Tableau: Le Siège de Potiers en 1569 par Nautré

  • Le siège de Poitiers en 1569 par François Nautré (1619)
  • Tableau: Le Siège de Poitiers en 1569
  • La Grand'Goule, 1677
  • Guillaume Berthelot, Statue de Louis XIII provenant du château de Richelieu

Arts décoratifs[modifier | modifier le code]

  • Cabinets d'ébène, fabrication italienne, XVIIes

Beaux-Arts[modifier | modifier le code]

Le musée conserve ainsi des œuvres majeures comme les sculptures de Camille Claudel, d'Auguste Rodin et de Max Ernst, le vase bleu de Saint-Savin, L'Âme de la France en pierre de Carlo Sarrabezolles, Le Siège de Poitiers par Nautré, La Mort d'Hyacinthe par Jean Broc ainsi que d'autres peintures notamment de Paolo Veneziano, Pierre-Henri de Valenciennes, Jean-Auguste-Dominique Ingres, Théodore Chassériau, Hippolyte Flandrin, Eugène Fromentin, Eugène Boudin, Armand Guillaumin, Alfred Sisley, Gustave Moreau, Odilon Redon, Eugène Carrière, Maximilien Luce, Piet Mondrian, Pierre Bonnard, Édouard Vuillard ou encore Albert Marquet.

Le musée présente également une section d'archéologique régionale importante relative à la Préhistoire et à l'Antiquité.

Expositions[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture le musée Sainte-Croix a présenté plusieurs expositions d'envergure, parmi lesquelles :

  • Romaine Brooks (1987) ;
  • Chana Orloff (1992) ;
  • Aux rives de l'Incertain, histoire et représentation des marais occidentaux du Moyen Âge à nos jours (2002) ;
  • Le stuc, visage oublié de l'art médiéval (2005)
  • Dessins baroques de Naples (2010) ;
  • L'Âge roman (2011)
  • Amor à mort. Tombes remarquables du centre-ouest de la Gaule (2012)
  • La Licorne et le Bézoard, une histoire des cabinets de curiosité des origines à nos jours (2013).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Catalogue des collections et des expositions permanentes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :