Musée Roybet Fould

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Roybet Fould
Façade avant.
Façade avant.
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Courbevoie
Adresse 178, boulevard Saint-Denis
92400 Courbevoie
Coordonnées 48° 54′ 02″ N 2° 16′ 16″ E / 48.90056, 2.2711148° 54′ 02″ Nord 2° 16′ 16″ Est / 48.90056, 2.27111  
Informations générales
Date d’inauguration 1951
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 10 112 (2003)
17 567 (2004)
10 687 (2005)[1]
Site web Site municipal

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Musée Roybet Fould

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée Roybet Fould

Le musée Roybet Fould a ouvert ses portes au Parc de Bécon à Courbevoie dans les Hauts-de-Seine en 1951. Il a été restauré il y a quelques années. A l'autre bout du parc de Bécon, se dresse le Pavillon des Indes.

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée regroupe des collections d'œuvres de la seconde moitié du XIXe siècle et notamment celles de Consuelo Fould et de Ferdinand Roybet. On y retrouve également des sculptures et peintures de Jean-Baptiste Carpeaux, des dessins d'Alexandre Séon, des peintures d'Adolphe La Lyre, Ary Scheffer, Léon-Charles Canniccioni, Auguste Durst, Albert Gleizes.

Le musée abrite par ailleurs une collection de jouets et des témoignages relatifs à l'histoire locale (souvenir du retour des cendres de Napoléon Ier, des affiches, des cartes postales).

Façade arrière

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment du musée est collé au pavillon de la Suède et de la Norvège qui avait été construit pour l'Exposition universelle de 1878. Il a été donné à la fille adoptive du prince, Consuelo Fould, qui habitait là. Elle y a fait de la peinture et à sa mort, elle a légué une partie de sa fortune à la mairie de Courbevoie pour en faire un musée du nom de son professeur : Ferdinand Roybet.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr)[PDF]Veille Info Tourisme, p. 121

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]