Musée Mitsubishi Ichigokan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le musée Mitsubishi Ichigokan (三菱一号館美術館, Mitsubishi Ichigōkan Bijutsukan?) se trouve dans le district Marunouchi de Tokyo. La construction s'achève en 2009 pour une ouverture le 6 avril 2010. Le musée comprend environ 800 m² d'espace d'exposition, répartis sur 20 salles, tout au long des 6 000 m2 du bâtiment.

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée se concentre sur les œuvres d'art du XIXee siècle occidental. La collection Maurice Joyant, ensemble de plus de 200 œuvres d'Henri de Toulouse-Lautrec est incluse dans les collections propres du musée. Le thème de l'exposition inaugurale est « Manet et le Paris moderne », en coopération avec le musée d'Orsay. Une exposition commémorative pour l'ouverture et le dessin du logo sont annoncés en 2008[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est une reproduction fidèle de l'original Ichigokan Mitsubishi qui se trouvait sur le même emplacement. À l'origine achevé en 1894 et conçu par l'architecte britannique Josiah Conder, le bâtiment a été démoli en 1968[2],[3]. L'entreprise responsable de la reconstruction a utilisé des parties des plans originaux et des matériaux employés lors de la construction d'origine. Le nouveau bâtiment, construit en brique rouge et béton coulé, dispose de trois étages hors-sol et de deux niveaux souterrains.

Autres musées du centre de Tokyo[modifier | modifier le code]

Le musée Mitsubishi Ichigokan est le quatrième plus important musée au centre de Tokyo. Les autres sont [4]:

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mitsubishi Ichigokan Museum, Tokyo Announces "Opening Commemoration Exhibition" and "Logo Design" »,‎ 11 juin 2008 (consulté le 17 mars 2009)
  2. « Mitsubishi Monitor - Aug & Sep 2008 »,‎ Sep 2008 (consulté le 17 mars 2009)
  3. Lucy Birmingham, « Mitsubishi Estate's Tokyo Redevelopment Sprouts `Bamboo Forest' », Bloomberg,‎ 27 mars 2008 (consulté le 15 juillet 2009)
  4. YUKI OGAWA, « Art breathes new life into Tokyo's gateway », Asahi Shimbun,‎ 27 avril 2010 (consulté le 28 avril 2010)