Musée Frédéric-Dumas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Frédéric-Dumas
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Sanary-sur-Mer
Adresse 83110 Sanary-sur-Mer
Informations générales
Date d’inauguration 1994
Informations visiteurs
Site web http://www.scuba-museum.com/

Le Musée International de la plongée Frédéric Dumas expose au public des équipements historiques de plongée sous-marine, le plus souvent des objets uniques ayant été conçus par des inventeurs pionniers dans le domaine de la plongée. Le musée, située à Sanary-sur-Mer, a été nommé ainsi en mémoire de Frédéric Dumas, pionnier de la chasse et de la plongée sous-marines et arrivé à Sanary-sur-Mer lorsqu'il était enfant.

Historique[modifier | modifier le code]

Barthélemy Rotger (militaire des chantiers navals de la Seyne) et Gérard Loridon (l'un des premiers plongeurs de la SOGETRAM, Société Générale des Travaux Maritimes et fluviaux, et plongeur du GERS entre 1954 et 1957) décident dans la première moitié des années 1990 de fonder une association de loi 1901 qui s'occuperait de gérer un musée exposant des équipements historiques de plongée sous-marine. Le musée ouvre alors ses portes en 1994 dans les locaux d'une tour romane du XIIIe siècle, située à proximité du port. Le besoin d'espace d'exposition amena Jean-Luc Fiorina, président de l'association en 2005, à demander au maire de Sanary l'ouverture d'une deuxième salle d'exposition. Située rue Lauzet-Aîné cette deuxième salle ouvrit en 2006 et porte le nom de salle Maurice Fargues, en honneur de l'un des premiers plongeurs du GRS. Maurice Fargues fut la première victime d'un accident de plongée en scaphandre autonome lors d'une immersion effectuée en 1947, à 120 mètres de profondeur.

Frédéric Dumas[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Frédéric Dumas.

Il fut l'un des Trois Mousquemers, précurseurs de la plongée sous-marine. Il participa notamment en 1943, avec Jacques-Yves Cousteau et Philippe Tailliez, à la mise aux essais du détendeur de plongée, inventé cette année même par Émile Gagnan. Il inventa de nombreux équipements de plongée sous-marine, dont la sangle sous-cutale, conçue pour porter sur le dos des réserves d'air comprimé, ou des masques de plongée. Il a aussi participé à la réalisation du film Le Monde du silence, qui popularisa le monde sous-marin dans le monde entier.

Collections[modifier | modifier le code]

Certaines pièces du musée sont uniques dans le monde, dont les quelques exemples suivants :

  • Le scaphandre du chevalier Pierre Rémy de Beauve, fabriqué en 1715. Une reproduction de ce scaphandre fut utilisée pour la réalisation du film Ridicule
  • Le masque de plongée bricolé par Frédéric Dumas dans les années 1930 à partir d'une chambre à air de pneu.
  • Un exemplaire du premier modèle de bouée Fenzy, datant de 1961.
  • Les palmes que se fabriqua Georges Sérénon, l'un des pionniers de la plongée sous-marine et dont les héritiers ont été parmi les principaux donateurs de pièces historiques pour les collections du musée.

Autres musées de plongée[modifier | modifier le code]

Il existe en France un autre musée portant sur l'histoire des équipements sous-marins, le Musée du Scaphandre, située à Espalion, dans l'Aveyron.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]