Musée Curie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Curie
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Adresse 1, rue Pierre-et-Marie-Curie
Coordonnées 48° 50′ 39″ N 2° 20′ 41″ E / 48.8442, 2.344848° 50′ 39″ Nord 2° 20′ 41″ Est / 48.8442, 2.3448  
Informations générales
Nom local Laboratoire et bureau de Marie Curie
Genre des collections Histoire des sciences
Informations visiteurs
Site web Curie.fr

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Musée Curie

Le musée Curie est situé au cœur du 5e arrondissement de Paris, à deux pas du Panthéon de Paris où reposent Pierre et Marie Curie depuis 1995. Constitué d’un espace d’exposition permanente et d’un centre d’archives, il propose au public de découvrir l’histoire de la découverte de la radioactivité et de ses premières applications médicales avec la Radiothérapie. Ce musée s’impose comme un lieu de mémoire et un musée d’histoire des sciences.


Le laboratoire de Marie Curie à l'Institut du Radium[modifier | modifier le code]

Marie Curie, directrice du laboratoire de Physique et de Chimie (1914-1934)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Marie Curie.

L'Institut du Radium est inauguré en juillet 1914, à la veille de la Première Guerre mondiale. Il comprend deux bâtiments face à face. D'un côté, le pavillon Pasteur, que dirige son ami, le professeur Claudius Regaud et qui abrite un laboratoire de recherches biologiques sur les applications médicales des rayons, sous la tutelle de l'Institut Pasteur, de l’autre, le pavillon Curie, que dirige Marie Curie et qui abrite son laboratoire, spécialisé dans l’étude chimique et physique des rayonnements, et placé sous la tutelle de l'Université de Paris. Aujourd'hui le bureau de Marie Curie et son laboratoire de chimie personnel sont conservés. Ils constituent le coeur historique du musée au sein de l’Institut Curie.

André-Louis Debierne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : André-Louis Debierne.

Frédéric et Irène Joliot-Curie[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Frédéric Joliot-Curie et Irène Joliot-Curie.

En 1934 dans ce même laboratoire, Frédéric et Irène Joliot-Curie découvrent la radioactivité dite artificielle pour laquelle ils reçoivent l'année suivante le prix Nobel de chimie. Après le décès de Frédéric Joliot en 1958, les directeurs du laboratoire Curie ont souhaité conserver tel quel le bureau directorial; bureau qui fut occupé successivement par Marie Curie (1914 à 1934), André Debierne (1935 à 1945), Irène Joliot-Curie (1945 à 1956), et enfin par Frédéric Joliot.

Les collections[modifier | modifier le code]

Les archives et les instruments du laboratoire Curie ont été préservés et classés. La collection d'objets, de documents et d'archives de Marie Curie, d'Irène et de Frédéric Joliot-Curie a pu être enrichie grâce aux dons de la famille et à l'action de l'Association Curie et Joliot-Curie. Les collections du musée concernent l’histoire de la radioactivité et de ses premières applications médicales. Le centre d’archives conserve de nombreux documents sur la famille Curie et Joliot-Curie, ainsi que sur leurs collaborateurs. Le musée Curie conserve également une collection d’instruments scientifiques utilisés à l’Institut du Radium entre 1910 et 1960 ainsi que des objets insolites qui illustrent les multiples usages de la radioactivité au début du XXe siècle.

Le musée Curie s'est constitué progressivement : différents évènements ont confirmé puis affirmé le caractère public du laboratoire de Marie Curie jusqu'à lui donner un statut de musée.

  • En 1914, le laboratoire est dirigé par Marie Curie.
  • En 1958, mort de Frédéric Joliot-Curie. Le bureau et le laboratoire sont fermés pour être conservés comme lieu de mémoire.
  • En 1964, lors du trentième anniversaire de la découverte de la radioactivité artificielle, des vitrines sont aménagées pour présenter quelques-uns des appareils utilisés jusque dans les années 1930.
  • En 1967, pour le centenaire de la naissance de Marie Curie, son bureau et son laboratoire de chimie personnel sont présentés à des visiteurs privilégiés.
  • En 1981, du fait de l'augmentation des visites, le laboratoire de chimie de Marie Curie est décontaminé puis reconstitué. Ces travaux ont été subventionnés par la Ligue française contre le cancer.
  • En 1995, à l'occasion du soixante-quinzième anniversaire de la Fondation Curie, du transfert des cendres de Pierre et Marie Curie au Panthéon, et en prévision du centième anniversaire de la découverte de la radioactivité naturelle, la salle d'exposition des instruments est rénovée et agrandie.
  • En 2007, le legs de la fille de Marie Curie, Eve Curie, permet la rénovation du musée Curie, achevée en septembre 2012[1].

Accès[modifier | modifier le code]

Métro de Paris Monge et Cluny - La Sorbonne ou RER Luxembourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]