Mulliner Book

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mulliner Book est un recueil de pièces pour clavier de provenance anglaise datant sans doute des années 1560 et réalisé par l'organiste Thomas Mulliner. Il était modulator organorum en 1563 à Christ Church d'Oxford. Ce petit volume résulte de ses années d’études à Londres avec John Heywood connu non seulement comme poète et auteur dramatique, mais comme interprète d’instruments à clavier. Ensuite Mulliner semble avoir été maître de chapelle à l'école St Paul, mais cette affirmation n'est pas encore vérifiée.

La provenance de ce manuscrit est inconnue avant son apparition dans la bibliothèque de John Stafford Smith en 1776. Après avoir passé par les mains d'Edward Francis Rimbault, c'est William Hayman Cummings qui en fait don au British Museum en 1877.

Détails[modifier | modifier le code]

La Bounette, premières mesures de la pièce n° 13.

Le contenu du recueil composé de 121 pièces, est extrêmement varié. Il inclut pour moitié des musiques liturgiques catholiques vocales, adaptées pour orgue. John Redford, organiste et aumônier de la Cathédrale St Paul jusque vers 1530, est le plus représenté, avec 35 pièces. Vient ensuite, Thomas Tallis avec 18 pièces : il s'agit de la source principale des œuvres pour clavier du compositeur. William Blitheman est représenté par 15 pièces, Christopher Tye 2 pièces et John Taverner avec seulement une pièce. Un musicien comme Richard Alwood (ou Alwoode dans d'autres sources) qui apparaît cinq fois, est totalement inconnu, sauf qu'il était prêtre. Restent 19 pièces non attribuées.

Thomas Tallis

Mulliner copia en outre de la musique conçue pour l’étude du contrepoint et de l’harmonie, notamment les six points qui sont de minuscules morceaux, comprennent des points d’imitation passant d’une voix à l’autre. Ils ont peut-être été conçus pour l'intonation car ils permettent d'établir la tonalité, avant un morceau vocal ; ou bien peut-être ont-ils été notés pour l'instruction d'un élève en composition et contrepoint, sous la forme d'un court exemple.

Le manuscrit est conservé à la British Library Add. Ms. 30513.

Contenu[modifier | modifier le code]

Tableau organisé par trois ordres : compositeur, titre, n° du manuscrit.

auteur titre No du Ms.
Thomas Mulliner The hier that the Ceder tree 1 (Appendice)
Thomas Mulliner Queene of scottes gallyard to the sitherne
Richard Allwood Claro paschali gaudio 18
Richard Allwood Claro paschali gaudio 21
Richard Allwood In Nomine
Richard Allwood [sans titre] 42
Richard Allwood Voluntary (Voluntarye)
anonyme As I deserve 118
anonyme The Bitter sweet 114
anonyme Galliard
anonyme (Richard Allwood ?) I smile to see how you devise (I smyle to see howe yow devyse)
anonyme (F.T. ou J.T.?) La brunette (La bounette) 13
anonyme (F.T. ou J.T.?) La chemise (La shy myze) 15
anonyme (F.T. ou J.T.?) La demoiselle (La doune cella) 14
anonyme Like as the chained wight
anonyme The Maiden’s Song
anonyme My friends 70
anonyme Of wise heads
anonyme O Lord turn not away
anonyme O ye happy dames
anonyme Rejoice in the Lord always
anonyme Since thou art false to me
anonyme [sans titre] 12
Robert Parsons Enforced by love and fear 16
anonyme (Richard Alwood ?) When Cressid went from Troy (When Cressyde went from Troye)
anonyme Whose faithful service (Whose faythefull service)
anonyme (Richard Alwood ?) The Wretched wandering Prince of Troye
John Blitheman Christe qui lux es et dies
John Blitheman (attr.) Christe redemptor omnium
John Blitheman Eterne rerum conditor (I)
John Blitheman Eterne rerum conditor (II)
John Blitheman Eterne rerum conditor (III)
John Blitheman Eterne rerum conditor (IV)
John Blitheman Excellent Meane
John Blitheman Felix Namque
John Blitheman Gloria tibi Trinitas (I) 91
John Blitheman Gloria tibi Trinitas (II) 92
John Blitheman Gloria tibi Trinitas (III) 93
John Blitheman Gloria tibi Trinitas (IV) 94
John Blitheman Gloria tibi Trinitas (V) 95
John Blitheman Gloria tibi Trinitas (VI) 96
John Blitheman Te Deum
John Blitheman [sans titre] 27
Nicholas Carlton Audi benigne conditor
Nicholas Carleton Gloria tibi Trinitas
Richard Edwards In going to my naked bed (In goinge to my naked bedde) 79v
Richard Edwards O the silly man (O the syllye man)
Richard Edwards (attr.) When griping griefs
Richard Farrant Felix Namque
Richard Farrant Voluntary
John Heath Christe, qui lux es et dies
Robert Johnson Benedicam Domino 84
Robert Johnson Defiled is my name 80
Robert Johnson In nomine 45
William Mundy (vers 1528 – avant 1591)[1] Tres partes in una
William Mundy Exturge Christe
Newman[2] Fancy (Fansye) 10
Newman Pavan
John Redford (novembre 1547) Aurora lucis withe a meane
John Redford Christe qui lux es et dies 31
John Redford Christe qui lux es et dies 40
John Redford Eterne rerum conditor
John Redford Eterne rex altissime
John Redford (attr.) Ex more docti mistico
John Redford Exultet celum laudibus 30
John Redford (attr.) Exultet celum laudibus 6
John Redford Glorificamus te dei genitrix
John Redford Iam lucis orto sidere 86
John Redford Iste confessor withe a meane 48
John Redford Iste confessor withe a meane 63
John Redford Lucem tuam 37
John Redford Lucem tuam 39
John Redford Meane
John Redford (attr.) Miserere mihi Domine 7
John Redford (attr.) Miserere mihi Domine 8
John Redford Miserere mihi Domine 53
John Redford O lux beata Trinitas 28
John Redford O lux beata Trinitas 29
John Redford (attr.) Point 64
John Redford (attr.) Point 65
John Redford (attr.) Point 68
John Redford (attr.) Point 69
John Redford Salvator mundi Domine 36
John Redford Salvator mundi Domine 72
John Redford Salvum fac
John Redford (attr.) Sermonde blando angelus (Sermone blando)
John Redford Te lucis ante terminum
John Redford Te per orbem terrarum
John Redford Tibi omnes
John Redford (attr.) Tu ad liberandum
John Redford (attr.) [sans titre] 58
John Redford Veni redemptor gentium
John Redford Verbum supernum prodiens
William Shelbye ou Shelby (? – 1570) Felix Namque
William Shelbye Miserere mihi Domine
John Shepherd I give you a new commandment 44
John Shepherd (attr.) The Man is blest 82
John Shepherd (attr.) O happy dames 111
John Shepherd Point
John Shepherd Quia fecit mihi magna 24
John Shepherd Versus (I)
John Shepherd Versus (II)
John Shepherd Versus (III)
John Stafford Smith [sans titre] 2 (Appendice)
Thomas Tallis Clarifica me pater I 99
Thomas Tallis Clarifica me pater II 101
Thomas Tallis Clarifica me pater III 104
Thomas Tallis Ecce tempus idoneum (i) 100
Thomas Tallis (attr.) Ecce tempus idoneum (ii) 105
Thomas Tallis Ex more docti mistico 98
Thomas Tallis Fond youth is a bubble[3] 25
Thomas Tallis Iam lucis orto sidere 86
Thomas Tallis Iste confessor 106
Thomas Tallis Like as the doleful dove 115
Thomas Tallis Natus est nobis 9
Thomas Tallis O ye tender babes[4] 83
Thomas Tallis Per hæc nos[5] 119
Thomas Tallis A Point 103
Thomas Tallis Remember not, O Lord (anthem) 43
Thomas Tallis Veni redemptor gentium 97
Thomas Tallis Veni redemptor gentium 102
Thomas Tallis (attr.) When shall my sorrowful sighing slack 85
John Taverner In nomine 35
Christopher Tye I lift my heart
Christopher Tye Praise ye the Lord, ye children 68-69
Christopher Tye (attr.) When that the fifty day 112
Robert White In nomine 87

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Édition de John Caldwell, Stainer & Bell, Musica Britannica I, Londres 2011, XLVI+266 pages, (ISBN 978-0-85249-915-3).
  • Ancienne édition de Denis Stevens (1922-2004), Stainer & Bell, Musica Britannica I, Londres 1951, rev. 1954, 2e éd. 1973 (ISBN 0 85249 401 7).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Denis Stevens, The Mulliner's book, A Commentary, Londres, Stainer & Bell, 1952, 84 p.
  • Van den Borren, Ch., Les origines de la musique de clavier en Angleterre, Louvain, 1912/R 1979
  • (en) Lee, Lucy, The Mulliner book: a study, thèse de doctorat, Washington University, 1954.
  • (en) Flynn, Jane, A reconsideration of the Mulliner boo (British Library Add. Ms 30513): music education in sixteenth-century England, Duke University, 1993.
  • (en) Brookes, V., British Keyboard Music to c.1660: Sources and Thematic Index, Oxford, 1996.
  • (en) Gifford, Gerald, « The Mulliner Book Revisited: Some Musical Perspectives and Performance Considerations », dans : The Consort, 58, Summer 2002, p. 13-27.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Early English Organ Music, Vol. 1 & 2, Joseph Payne, orgue (Naxos 8.850 718 & 8.550 719)
  • Frescobaldi : When they had Pedals, Vol. 1 - The Pleyel, Paul Wolfe, clavecin (Lyrichord LEMS8033) Quelques pièces insérées dans un récital Frescobaldi.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ou Munday. Il s'agit du père de John Mundy
  2. Ce compositeur n'a pas été identifié, mais il pourrait s'agir d'un luthiste. Fancy est une pièce d'orgue qui commence à deux voix, puis à trois et un bref passage à quatre voix mesure 14.
  3. Qu'on traduit par La belle jeunesse est une bulle. Il s'agit en fait de l'anthem Purge me, O Lord.
  4. Seule source connue. Le texte original est perdu. Un texte commence par O ye tender babes se trouve dans l'introduction d'un manuel de « Grammar » de William Lily, choisi par Henry VIII pour l'enseignement du latin aux enfants de chœur. Le passage leur recommande de bien travailler… Le texte de Edmund Thomas Warren-Horne date de la fin du XVIIIe, n'est pas le texte original.
  5. Arrangement d'un ouvrage à trois voix de Tallis, Salve intemerata.