Mulet à cornes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mulet (poisson).

Le Mulet à cornes (Semotilus atromaculatus) est une espèce de poissons de la famille des Cyprinidae présent à l'est et au centre de l'Amérique du Nord.

Description[modifier | modifier le code]

Le mulet à cornes a une taille moyenne de 10 cm, mais certains individus peuvent ce rendre jusqu'à 30 cm[1]. Son poids maximal est de 3,5 kg[2]. Sont Il se distingue du méné de lac (Couesius plumbeus) et du mulet perlé (Margariscus margarita) par la présence d'une tache noire sur la base antérieur de sa nageoire dorsale. Il a un corps robuste et une grosse tête arrondie. Sa bouche est grande et munie de lèvres épaisses. En période de frais, sont museaux est muni de gros tubercules, Sa coloration générale va de l'olive à brun pour le dos avec des flancs plus pâle au reflet violet. Une bande latérale foncée parcourt du museau à la queue et de termine parc une tache noir sur les petits individus[1].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

On retrouve le mulet à cornes dans l'est et centre de l'Amérique du Nord[2]. Son habitat comprend les ruisseaux et les petits cours d'eau. Il est présent, mais moins abondant dans les rivières et les lacs[1].

Statut[modifier | modifier le code]

Le mulet à cornes est l'un des cyprins les plus abondant de l'est de l'Amérique du Nord[2]. Il s'agit souvent de l'espèce dominante dans les petits cours d'eau et les cours d'eau agricole. Il est un compétiteur important de l'omble de fontaine et son introduction, volontaire ou accidentel, peu provoqué une baisse de rendement de la pêche sportive[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c et d Marie Giroux, Les poissons d'eau douce du Québec : et leur répartition dans l'est du Canada, Saint-Constant, Broquet,‎ 2000, 350 p. (ISBN 978-2-89000-493-1, présentation en ligne), p. 179–181
  2. a, b et c « Mulet à cornes », sur Biodôme de Montréal (consulté le 12 novembre 2011)