Mule (chaussure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mule.
Une paire de mules papales, fabriquée par le cordonnier Adriano Stefanelli pour le pape Benoît XVI.

La mule est un type de chaussure légère d'intérieur ou d'extérieur avec ou sans talon et qui laisse l'arrière du pied découvert. Les mules sont toujours conçues pour être légères et confortables. Le mot « mule », dans cette acception, dérive des mots latins mulleus calceus, une chaussure rouge ou violette portées par les plus hauts magistrats[1]. Dans tous les cas la mule est, du moins en France, un type de chaussure féminine (c'est-à-dire, portée par les femmes) depuis déjà quelques siècles.

Description[modifier | modifier le code]

Mules du XVIIIe siècle d'après François Boucher.

Les mules sont généralement constituées d'une semelle et d'une simple lanière d'empeigne, cette dernière ayant pour but de les tenir attachées au pied. À l'origine, les mules n'ont généralement pas de talon mais lorsqu'elles en ont, il n'est pas très prononcé[2]. Leur empeigne peut être lisse et continue ou bien avoir des attaches, comme boucles ou velcros. Tout comme les babouches, les mules sont fermées à l'avant et laissent rarement les orteils apparents et à l'air libre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mules de la Grande Catherine de Russie, 1770.

Les mules à hauts talons ont été popularisées durant le XVIIIe siècle. Dès le début du XXe siècle, les mules étaient souvent associées aux prostituées[3]. Au début des années 1950, Marilyn Monroe popularise ce type de chaussure[1] et aide à rehausser sa réputation. Ainsi, une certaine popularité s'installe durant les années 1950 et 1960 et réapparaissent durant les années 1990 sous la forme d'une chaussure ouverte.

Média[modifier | modifier le code]

Dans sa chanson Le chat botté, Thomas Fersen vend des « mules en reptile » (qu'on ne veut plus quitter, quand on les enfile).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Games Alex, Balderdash & piffle : one sandwich short of a dog's dinner, Londres, BBC,‎ 2007 (ISBN 978-1-84607-235-2)
  2. bien qu'il existe l’appellation "Mules" pour des chaussures de femmes avec des talons allant de quelques dizaines de millimètres à 10cm, voir plus lorsque ce sont des objets de fétichisme.
  3. Richardson, Clothing culture, 1350-1650, Burlington, Ashgate,‎ 2004 (ISBN 978-0-7546-3842-1, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]