Mukdenia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mukdenia est un genre de plantes de la famille des Saxifragacées originaire de Chine et de Corée.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit de plantes herbacées vivaces.

Leur rhizome est brun, épais et écailleux.

Toutes les feuilles sont basales, longuement pétiolées, au limbe globalement ové à circulaire, à base cordée et 5 à 7 lobes profonds en périphérie aux marges dentées.

Les inflorescences sont des cymes sans bractées aux nombreuses fleurs.

Les fleurs ont 5 ou 6 sépales, 5 ou 6 pétales plus courts que les sépales, isomères et alternes avec eux, 5 à 6 étamines plus courtes que les pétales et aussi alternes avec eux. Elles comptent deux carpelles.

Le fruit est une capsule avec de nombreuses graines de petites tailles.

Le nombre de base de chromosomes est de 34[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Le genre est originaire du nord de la Chine et de Corée.

La large utilisation ornementale de Mukdenia rossii a répandu le genre à l'ensemble des pays à climat tempéré.

Liste des espèce[modifier | modifier le code]

Ce petit genre ne compte que deux espèces :

  • Mukdenia acanthifolia Nakai (1941) - synonyme possible de Mukdenia rossii
  • Mukdenia rossii (Oliv.) Koidz. (1935)
    • Mukdenia rossii f. multiloba (Nakai) W.Lee (1996)

Historique et position taxinomique[modifier | modifier le code]

En 1891, Adolf Engler décrit un genre - Aceriphyllum - de la famille des Saxifragacées à partir d'une seule espèce Saxifraga rossii Oliv. qui devient ainsi Aceriphyllum rossii (Oliv.) Engl.[2]. Ce nom est un homonyme invalide de Aceriphyllum Fontaine, genre fossile, publié deux ans plus tôt.

En 1935, Gen'ichi Koidzumi, pour lever l'homonymie, renomme le genre Mukdenia du nom de la ville chinoise de Mukden (Shenyang actuellement) alors ville de l'état satellite de l'Empire du Japon du Mandchoukouo[3]

Aceriphyllum Engl. est donc un synonyme de Mukdenia.

Douglas E. Soltis suggère une affinité de ce genre avec les genres Astilboides, Bergenia et Darmera[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Douglas E. Soltis - Karyotypic relationships among Astilboides, Bergenia, Darmera and Mukdenia and their implications for subtribal boundaries in Saxifrageae (Saxifragaceae) - Revue Canadienne de Botanique, Volume 64 n° 3 - 1986 - p. 586-588
  2. Adolf Engler - Die Natürlichen Pflanzenfamilien nebst ihren Gattungen und wichtigeren Arten, insbesondere den Nutzpflanzen, unter Mitwirkung zahlreicher hervorragender Fachgelehrten begründet von A. Engler und K. Prantl - Tome 3, partie 2a - Leipzig, 1891 - p. 52
  3. Gen'ichi Koidzumi - Acta Phytotaxonomica et Geobotanica - Volume 4 - Tockio, 1935 - p. 120 Document téléchargeable

Liens externes[modifier | modifier le code]