Muhammad ben Tughj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abû Bakr Muhammad ben Tughj al-Ikhchîd[1] (882-946) est le premier gouverneur ikhchidide d’Égypte en 935.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ikhchîd[2] est le titre que portaient les princes de la Ferghana, l'un d'entre eux grand-père de Muhammad ben Tughj s'était mis au service du calife abbasside Al-Mu'tasim[3]. Muhammad ben Tughj commence sa carrière dans l’armée perse du califat abbasside.

En 923 il achète un esclave nubien nommé Abû al-Misk Kâfûr. Voyant les talents et l'intelligence de son esclave, Muhammad ben Tughj le libère et en fait le tuteur de ses enfants. Kâfûr sera le véritable successeur de Muhammad ben Tughj.

En 930, Muhammad ben Tughj est nommé gouverneur de la Syrie par le calife Al-Qahir.

Gouverneur de l’Égypte[modifier | modifier le code]

Pendant trente ans les gouverneurs avaient été incapables de rétablir une certaine stabilité en Égypte. Au cours de cette période, l’Égypte a été soumise aux attaques répétées des Fatimides et subissait les excès d’indiscipline de l’armée. En 935, Muhammad ben Tughj est nommé gouverneur d’Égypte par le calife Ar-Râdî. Il va essayer de reproduire ce qu’avait fait Ahmad ibn Touloun en 868 en fondant la dynastie toulounide. Il prend le titre d’Ikhchîd en 937.

Par des mesures audacieuses il parvient à reprendre le contrôle des armées et du trésor. Il réaffirme la suzeraineté de l’Égypte sur la Syrie et prend le poste de gouverneur des villes saintes (La Mecque et Médine) du Hedjaz[4]

En 944, le calife Al-Muttaqî est réfugié à Ar-Raqqa menacé par le chef des mercenaires turcs Tuzun. Muhammad ben Tughj lui fait une humble allégeance. Il lui offre de somptueux cadeaux. Il lui propose de se réfugier en Égypte et de se mettre ainsi à l’abri. Cette offre, comme une offre semblable des Hamdanides, a surtout comme objectif de prendre le pouvoir sur le califat et de s’assurer de l’annexion de la Syrie. En refusant ces deux offres de tutelle, Al-Muttaqî s’est lui-même jeté dans les mains de Tuzun qui jure de ses meilleures intentions à l’égard du calife. Tuzun dépose le calife et lui fait crever les yeux. Le jour même, Tuzun installe Al-Mustakfi cousin d’Al-Muttaqî pour lui succéder.

En 945, le califat abbasside passe sous la tutelle des Bouyides. Le calife Al-Mustakfî est assassiné en 946 et les Bouyides installent leur marionnette Al-Muti'. La même année Muhammad ben Tughj meurt. Ses fils Abû al-Qâsim puis Abû al-Hasan héritent de son titre d’Ikhchîd, mais leur tuteur, Kâfûr va exercer le pouvoir réel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe : abū bakr muḥammad ben ṭuḡj al-iḫšīd, أبو بكر محمد بن طغج الإخشي
  2. arabe : al-iḫšīd, آلإخشي : titre porté par les princes de Sogdiane dont les Ikhchîdîdes sont originaires.
  3. William Muir, (en) Chapter LXXIII, 295-329 A.H., Al-Muktadir, Al-Kahir, Ar-Radi
  4. "Egypt." Encyclopædia Britannica. Encyclopædia Britannica 2007 Ultimate Reference Suite. Chicago: Encyclopædia Britannica, 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]