Mugwump (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir mugwump.

Les mugwumps étaient des membres du Parti républicain qui s'en sont démarqués en soutenant le candidat démocrate Grover Cleveland à l'élection présidentielle américaine de 1884. Ils changèrent de parti par rejet de la corruption financière attachée au candidat républicain James Blaine. Dans cette élection serrée, l'appui des Mugwumps a pu faire la différence dans l'État de New York et apporter la victoire à Cleveland. Le mot mugwump, apparu dès 1832, vient du natick mugquomp signifiant « personne importante, chef » (de mugumquomp : « chef de guerre ») et fut employé à titre de plaisanterie pour assimiler ceux qui s'affranchissaient des partis politiques à des dévots marqués par un sentiment de supériorité.

Après l'élection, le mot mugwump a perduré pendant plus de dix ans pour qualifier en politique américaine ceux qui ne suivaient pas la ligne de leur parti. De nombreux mugwumps sont devenus démocrates ou indépendants, et la plupart ont continué au XXe siècle à soutenir une politique réformatrice. Au cours de la troisième période de l'histoire des partis politiques américains, la loyauté au parti était mise en avant et les indépendants étaient rares. Théodore Roosevelt surprit ses amis de la haute-société new-yorkaise en 1884 en soutenant Blaine ; en rejetant ainsi les mugwumps il maintint son pouvoir au sein du Parti républicain pour préparer le terrain pour ses propres ambitions politiques.

La Nouvelle-Angleterre et le nord-est des États-Unis étaient un fief du Parti républicain depuis la Guerre de Sécession, mais les mugwumps considérèrent que Blaine était un candidat non fiable et malhonnête. Par idéalisme et volonté de réformes ils s'opposèrent à la corruption qui avait lieu au Gilded Age.

Mugwumps notables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]