Mudd Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 43′ 03.57″ N 74° 00′ 08.43″ O / 40.7176583, -74.0023417 ()

The Mudd Club était une boîte de nuit du quartier de TriBeCa à New York.

Il a été fondé par Steve Mass, le commissaire d'exposition Diego Cortez et Anya Philips, une égérie de la scène punk new-yorkaise. Situé au 77 White Street, il a ouvert en octobre 1978 et fermé en 1983.

Histoire[modifier | modifier le code]

Installé dans un loft appartenant à l'artiste Ross Bleckner, il tire son nom de Samuel Mudd, un médecin qui soigna l'assassin d'Abraham Lincoln.

Le club est mentionné par les Talking Heads dans leur chanson Life During Wartime, par The Ramones dans The Return of Jackie and Judy, Nina Hagen dans New York / N.Y., Elliott Murphy dans Off The Shelf et Frank Zappa titra ainsi une chanson de son album You Are What You Is.

Les 28 et 29 octobre 2010, une réunion des artistes et familiers du club s'est tenue au Delancy Lounge nightclub[1].

Berlin[modifier | modifier le code]

En 2001, Steve Mass a ouvert un autre Mudd Club à Berlin, au numéro 17 de la Großen Hamburger Straße, qui a fermé en 2008.

France[modifier | modifier le code]

En 2011, DJ Selecta G.Phil aka Phil Mudd et Sebastian Wessler de L'Igier aka Wess Mudd ont à leur tour ouvert un Mudd Club à Strasbourg, au numéro 7 de la rue de l'arc-en-ciel. www.mudd-club.fr

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mudd Club / Club 57 / New Wave Vaudeville Reunion website et Vincentelli, Elisabeth. "Its Name Was Mudd," New York Post, 23 octobre, 2010.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Gendron, Between Montmartre and the Mudd Club: Popular Music and the Avant-Garde, University Of Chicago Press, 2002. ISBN 978-0226287355
  • Marvin J. Taylor (Sous la direction de), Lynn Gumpert (Préface), Bernard Gendron (Avec la contribution de), RoseLee Goldberg (Avec la contribution de), Carlo McCormick (Avec la contribution de), Robert Siegle (Avec la contribution de), Brian Wallis (Avec la contribution de), Matthew Yokobosky (Avec la contribution de), The Downtown Book : The New York Art Scene 1974-1984, Princeton University Press, 2005. ISBN 978-0691122861
  • Simon Reynolds, Rip It Up and Start Again : Post Punk 1978-1984, pp. 471-474, Allia, Paris, 2007. ISBN 978-2-84485-232-8