Mu Draconis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 17h 05m 19.7s, +54° 28′ 13″

Mu Draconis

Draco constellation map.svg
Locator Dot.gif

Époque J2000

Données d'observation
Ascension droite 17h 05m 19,7s
Déclinaison +54° 28′ 13″
Constellation Dragon
Magnitude apparente 5,8 / 5,61
Caractéristiques
Type spectral F7V
Indice U-B 0,05
Indice B-V 0,48
Indice V-R ?
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Indice J-H ?
Variabilité -
Astrométrie
Vitesse radiale -4,5 km/s
Mouvement propre μα = -68,4 mas/a
μδ = 88,7 mas/a
Parallaxe 37,08 ± 0,89 mas
Distance 88 ± 2 al
(27,0 ± 0,6 pc)
Magnitude absolue ?
Caractéristiques physiques
Masse M
Rayon R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité L
Température K
Métallicité ?
Rotation km/s
Âge ? a
Binaire visuelle
Compagnon HIP 83608
Demi-grand axe (a) ua
Excentricité (e) ?
Période (P) 672 ans j
Inclinaison (i) ?°
arg. péri. (ω) ?°
Long. nœud asc. (Ω) ?°
Époque du périastre (τ) JJ

Autres désignations

Alrakis, 21 Draconis (21 Dra), HR 6370, BD+54 1857, HD 154906, SAO 30239, HIP 83608.

Mu Draconis (μ Draconis, μ Dra) est une étoile binaire de la constellation du Dragon ayant une magnitude apparente combinée de 4,92m située à environ 85 années-lumière du Système solaire, près de la tête du dragon. Les composantes sont des étoiles jaune-blanche presque identiques en orbite serrée de période 672 ans. Chacune est de type spectral F7V et a une magnitude apparente de 5,8m. Avec des conditions d'observation idéales, la paire peut être résolue avec un petit télescope de 60 mm d'ouverture et un grossissement de 120 fois.

Mu Draconis est aussi connue sous le nom traditionnel Alrakis[1], [2], qui est dérivé du nom arabe que lui avaient attribué les observateurs arabes, al-Rāqiṣ, "le chameau trotteur"[1],[3] ou « le danseur »[2],[3]. Ce nom est parfois orthographié "Arrakis" ou "Errakis"[3].

Astérisme[modifier | modifier le code]

Cette étoile, avec β Dra (Rastaban), γ Dra (Eltanin), ν Dra (Kuma) et ξ Dra (Grumium) constituaient Al ʽAwāïd, "les chamelles", appelées plus tard les Quinque Dromedarii[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kunitzsch, P., & Smart, T.,, A Dictionary of Modern star Names: A Short Guide to 254 Star Names and Their Derivations, Cambridge, MA, 2nd rev.,‎ 2006 (ISBN 978-1-931559-44-7), p. 35
  2. a et b Davis, Jr., G. A.,, Pronunciations, Derivations, and Meanings of a Selected List of Star Names, Cambridge, MA, rep.,‎ 1971, p. 13
  3. a, b et c Allen, R. H.,, Star Names: Their Lore and Meaning (en), New York (NY), rep.,‎ 1963 (ISBN 0-486-21079-0), p. 211
  4. R. H. Allen, Star Names: Their Lore and Meaning, New York (NY), Reprint,‎ 1963 (ISBN 0-486-21079-0, lire en ligne), p. 207

Liens externes[modifier | modifier le code]