Mshatta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 31′ 15″ N 13° 23′ 47″ E / 52.5208, 13.3964 ()

Façade du palais de Mshatta.

Le palais de Mshatta, ou Mushatta (de l'arabe : قصر المشتى , Qaṣr Mshattā ) est un des dits « Châteaux arabes Omeyyades » de Syrie et de Jordanie. Il est situé à environ 32 kilomètres au sud-est de la ville d'Amman. La construction de l'édifice est attribuée au calife Omeyyade al-Walid II, neveu d'Hicham ibn Abd al-Malik, en 744.

25 petites tours à plan semi-circulaires entourent chacun des quatre côtés d'un périmètre de 144 mètres. Le projet de la construction a fait l'objet d'une longue controverse : doit-on l'attribuer aux Sassanides (qui étaient en opérations militaires dans cette zone au cours des interminables guerres contre les Byzantins durant le VIe siècle apr. J.-C.), aux Ghassanides ou bien encore aux Lakhmides ? Finalement, les experts retiennent généralement que la construction a été projetée et réalisée à l'époque Omeyyade.

Les vestiges du palais furent découverts en 1840. La façade fut donnée par le sultan ottoman Abdul Hamid II au Kaiser prussien Guillaume II. La plus grande partie de l'œuvre fut installée dans ce qu'on appelait à l'époque le Kaiser-Friedrich-Museum (aujourd'hui dénommé le Bode-Museum) de Berlin en 1903. En 1932, elle fut déplacée et reconstruite dans le Pergamonmuseum de la capitale allemande. Elle fut sévèrement endommagée durant la Seconde Guerre mondiale, quand Berlin fut durement bombardé par les Alliés dans la dernière phase du conflit.
Aujourd'hui, c'est une des plus spectaculaires dotations muséogaphiques du Museum für Islamische Kunst du Pergammuseum. Elle fut reconstruite sur 33 mètres de long, 5 de haut, avec deux tours.

Source[modifier | modifier le code]