Moyenne au bâton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Moyenne au baton)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le baseball. Pour le cricket, voir Moyenne à la batte (cricket).

La moyenne au bâton (ou moyenne à la batte, en anglais : batting average) est une statistique pour évaluer les frappeurs de baseball.

Baseball[modifier | modifier le code]

La moyenne est calculée en divisant le nombre de coups sûrs par le nombre de présences au bâton. La formule se présente comme suit :

\mathrm{Moyenne~au~b\hat{a}ton} = \frac{\mathrm{Coups~s\hat{u}rs}}{\mathrm{Pr\acute{e}sences~au~b\hat{a}ton}}

Signification[modifier | modifier le code]

La moyenne au bâton indique le nombre de fois qu'un frappeur atteint les buts avec un coup sûr. Elle est écrite en anglais avec un point (.301) mais en français avec un virgule et un zéro (0,301). La moyenne des Ligues majeures est environ de 0,266 pour tous les frappeurs de toutes les équipes. Une moyenne supérieure à 0,300 est considérée comme excellente. 22 des 161 joueurs en activité ont une moyenne supérieure à 0,300, incluant les joueurs avec plus de 2999 présences au bâton. Historiquement les moyennes ont baissé, des moyennes en carrière supérieures à 0,330 furent relativement communes avant 1940. Des 24 joueurs ayant une moyenne supérieure à 0,330, 22 ont commencé leur carrière avant 1940. Depuis 1940, la meilleure moyenne est détenue par Ted Williams qui fut également le dernier joueur ayant dépassé 0,400 en une saison (0,406 en 1941). La meilleure moyenne depuis 1960 est détenue par Tony Gwynn. Ty Cobb tient le record pour la moyenne au bâton en carrière; 0,367 entre 1905 et 1928. La pire moyenne est 0,170 par Bill Bergen (1901-1911)

Classement des meilleures moyennes en carrière[modifier | modifier le code]

Un minimum de 5000 présences au bâton officielles[1]

Position Joueur Moyenne Équipes Années
1 Ty Cobb 0,3670 Détroit, Philadelphie (LA) 1905-28
2 Rogers Hornsby 0,3585 St-Louis (NL), New York (LN), Boston (NL), Chicago (LN), St-Louis (LN), St-Louis (LA) 1915-37
3 Ed Delahanty 0,3460 Philadelphie (LN), Cleveland (PL), Philadelphie (LN), Washington 1888-03
4 Tris Speaker 0,3447 Boston (LA), Cleveland, Washington, Philadelphie (LA) 1907-28
5 Ted Williams 0,3444 Boston (AL) 1939-41, 1946-60
6 Billy Hamilton 0,3443 Kansas City (AA), Philadelphie (LN), Boston (LN) 1888-01
7 Dan Brouthers 0,3421 Troy, Buffalo, Détroit (LN), Boston (NL), Boston (PL), Brooklyn (LN), Baltimore (LN), Louisville, Philadelphie (LN), New York (LN) 1879-96, 1904
8 Babe Ruth 0,3421 Boston (LA), New York (LA), Boston (LN) 1914-35
9 Harry Heilmann 0,3415 Détroit (LA), Cincinnati (LN) 1914-32
10 Willie Keeler 0,3412 New York (LN), Baltimore (LA), Brooklyn (LN), New York (LA) 1892-1910

Joueurs en activité[modifier | modifier le code]

Un minimum de 3 000 présences au bâton officielles[2]. En date du 8 avril 2011.

Position Joueur Moyenne Équipes Années
1 Ichirō Suzuki 0,330 Yankees de New York Depuis 2012
2 Albert Pujols 0,330 Angels de Los Angeles Depuis 2012
3 Joe Mauer 0,326 Twins du Minnesota Depuis 2004
4 Todd Helton 0,323 Rockies du Colorado Depuis 1997
5 Vladimir Guerrero 0,319 Expos de Montréal, Angels de Los Angeles d'Anaheim, Rangers du Texas, Orioles de Baltimore Depuis 1996
6 Matt Holliday 0,317 Rockies du Colorado, Athletics d'Oakland, Cardinals de Saint-Louis Depuis 2004
7 Miguel Cabrera 0,313 Marlins de la Floride, Tigers de Detroit Depuis 2003
8 Derek Jeter 0,313 Yankees de New York Depuis 1995
9 Hanley Ramirez 0,312 Red Sox de Boston, Marlins de la Floride Depuis 2005
10 Magglio Ordóñez 0,311 White Sox de Chicago, Tigers de Detroit Depuis 1997

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Classement sur MLB.com
  2. (en) Classement sur MLB.com