Moyaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moyaux
Rue du village
Rue du village
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Lisieux-1
Intercommunalité Communauté de communes Lisieux cœur pays d'Auge
Maire
Mandat
Benoît Charbonneau
2014-2020
Code postal 14590
Code commune 14460
Démographie
Gentilé Moyausains
Population
municipale
1 351 hab. (2011)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 46″ N 0° 21′ 25″ E / 49.1961111111, 0.356944444444 ()49° 11′ 46″ Nord 0° 21′ 25″ Est / 49.1961111111, 0.356944444444 ()  
Altitude Min. 115 m – Max. 171 m
Superficie 16,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Moyaux

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Moyaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moyaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moyaux
Liens
Site web www.moyaux.fr

Moyaux est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 1 351 habitants[Note 1] (les Moyausains).

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce petit bourg est situé en Pays d'Auge, pays des pommiers, des maisons à colombages et des chevaux, à une douzaine de kilomètres de Lisieux et à une vingtaine de kilomètres des plages de la Côte Fleurie (Honfleur, Trouville, Deauville). Des haras se trouvent à proximité (voir le circuit des haras) et tous les commerces sont représentés. Moyaux dispose d'une infrastructure qui permet de passer un moment de détente et de dépaysement à la campagne, mais à la porte d'une ville de 25 000 habitants (Lisieux), la mer est à 20 minutes, le pont de Normandie à environ 30 minutes.

Couvrant 1 623 hectares, son territoire est le plus étendu du canton de Lisieux-1.

Communes limitrophes de Moyaux[1]
Le Pin Le Pin Le Pin,
Asnières (Eure)
Saint-Philbert-des-Champs,
Fauguernon
Moyaux[1] Asnières (Eure)
Hermival-les-Vaux Ouilly-du-Houley Fumichon

Histoire[modifier | modifier le code]

À la création des cantons, Moyaux est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Philippe Charles    
1995 mars 2014 Michel Tesson DVD Médecin
mars 2014[3] en cours Benoît Charbonneau SE Producteur fermier
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 351 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Moyaux a compté jusqu'à 1 400 habitants en 1821. Elle est, après Lisieux, la commune la plus peuplée du canton.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 249 1 153 1 353 1 400 1 360 1 333 1 308 1 211 1 160
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 148 1 105 1 121 1 004 1 057 977 968 961 915
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
880 860 792 726 784 718 707 704 684
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
658 746 857 931 1 185 1 235 1 307 1 317 1 351
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église romane de Moyaux et son clocher tors.
Détail du clocher dissymétrique.

L'église Saint-Germain du XIIe siècle (inscrite aux Monuments historiques[6].) avec un porche remarquable, le presbytère, petit manoir augeron, le château privé Boivin Champeaux, la place du village entourée de tilleuls et de ses façades normandes. À quelques kilomètres sur la route de Thiberville, puis à gauche vers celle de Lieurey, le château du Val Sery, propriété de M. Philippe Charles, ancien maire de la commune. Cette propriété est depuis quelques années un camping (le Colombier) classé quatre étoiles.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Malsfeld (Allemagne) depuis 1984.

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive Moyaux fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : IGN[8].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Moyaux », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 30 septembre 2009)
  3. a et b « Benoît Charbonneau confortablement élu », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 avril 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  6. « Notice no PA00111565 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Moyaux » (consulté le 30 septembre 2009)
  8. Répertoire géographique des communes (http://professionnels.ign.fr/42/produits-gratuits/produits-gratuits-a-telecharger.htm).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :