Movember

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Movember (ou Movembre) est un événement annuel organisé par la fondation Movember Foundation Charity. Chaque mois de novembre, les hommes du monde entier sont invités à se laisser pousser la moustache dans le but de sensibiliser l'opinion publique et de lever des fonds pour la recherche dans les maladies masculines telles que le cancer de la prostate. Le terme vient de la contraction de « Mo », abréviation de moustache, et de novembre. Depuis 2003, cette fondation australienne relève le pari de « changer le visage de la santé au masculin »[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Le site movember.org revendique l'invention du véritable mouvement Movember, se déclarant « MO-riginal » et « MO-fficiel »[2]. C'est à Adélaïde, en Australie, en 1999, qu'un groupe de 80 personnes se lance pour la première fois le défi de se laisser pousser la moustache durant tout le mois de novembre. Profitant de l'originalité du concept, ils vendent des t-shirts qui leur permettent de récolter des fonds pour des associations caritatives telles que la RSCPA (association contre la cruauté envers les animaux). L'initiative reste toutefois anecdotique et locale.

Un groupe d'amis issus de Melbourne s'empare en 2003 de l'idée. Constatant que les hommes sont moins attentifs à leur santé que les femmes et que les maladies masculines demeurent taboues, ces Australiens invitent 30 hommes à se laisser pousser la moustache pendant 30 jours. Cette opération a pour but d'attirer l'attention sur les maladies masculines tel que le cancer de la prostate et de lever des financements pour la recherche médicale. L'association concentre particulièrement son action en faveur de la Prostate Cancer Foundation[3].

L'opération connaît un grand succès et le groupe devient officiellement le Movember Foundation Charity. Depuis 2007, l'Irlande, le Canada, la République Tchèque, le Danemark, le Salvador, l'Espagne, le Royaume-Uni, Israël, l'Afrique du Sud, Taïwan, les États-Unis, le Japon, le Kazakhstan et depuis peu, la France, y participent.

Controverse[modifier | modifier le code]

Si Movember.com et Movember.org se disputent la paternité du terme « movember », celui-ci aurait en fait été inventé par la Fédération de la Célebration de la Moustache. Ce groupe créé à San Francisco célèbre la moustache depuis des décennies et compte parmi ses membres les célèbres moustachus Tom Selleck et Harry Petersham. Dans une lettre adressée à Movember.org, le président de la fédération Charles Kies III, affirme avoir été l'auteur du mot en 1977[4].

Comment ça marche ?[modifier | modifier le code]

Les hommes qui souhaitent prendre part à Movember s'inscrivent sur le site officiel de la fondation, movember.com, et commencent le mois rasés de près. Devenus officiellement des « Mo Bros », ils se doivent de laisser pousser leur moustache et de l’entretenir tout au long du mois de novembre[5]. Aucun bouc ni barbe ne sont autorisés, les poils doivent être concentrés uniquement au-dessus de la lèvre supérieure[6].

En plus d’afficher de manière pilaire leur soutien à la cause, les participants sont encouragés à récolter des dons par le biais notamment des réseaux sociaux. Chaque pays qui soutient Movember a sa propre page fan sur le site Facebook[7]. Les hommes prenant part à l'événement publient des photos de l'avancement de la pousse de leur moustache et incitent leurs amis à financer l'association caritative qu'ils ont choisie. Les Mo Bros se soutiennent ainsi entre eux, se dispensant des conseils et des encouragements.

Succès[modifier | modifier le code]

Le Global Journal estime que Movember est l'une des plus grandes associations non-gouvernementales mondiales[8]. Depuis sa création, la fondation Movember a récolté 174 millions de dollars à travers le monde[9]. On compte plus d'une vingtaine de pays participants aux quatre coins du globe parmi lesquels l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, l'Irlande, les États-Unis, le Canada, l'Afrique du Sud, la Finlande, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège, la Belgique, la République Tchèque, l'Espagne, Hong Kong, Singapour, la France, l'Allemagne, la Suède, la Suisse et l'Autriche. Le Canada est le pays le plus actif et le plus impliqué dans le mouvement, devant l'Australie[6].

En 2012, plus de 1,1 million de personnes ont participé, rapportant ainsi 101,584,371 millions d'euros à l'association[10]. Ce succès est majoritairement dû au caractère viral de l'événement qui se partage et se relaie sur les réseaux sociaux. La page Facebook française officielle dénombre 8420 abonnés (au 21 avril 2013). Et sur Twitter, ils sont plus de 20 000 followers à suivre Movember.

Monsieur Propre, le célèbre personnage de la marque de produits d'entretien du même nom, a même apporté sa contribution en 2012 en se laissant pousser une moustache au fil des « J’aime » et des dons rapportés sur Facebook et Twitter[11].

Événements reliés[modifier | modifier le code]

À la fin du mois de novembre, des fêtes sont organisées partout dans le monde pour célébrer ceux « qui ont sacrifié leur lèvre supérieure pendant un mois ». Les hommes s'y déguisent alors en moustachus connus, comme les Village People ou Magnum par exemple. Chaque pays élit ensuite le Mo Bro de l'année.

Une élection internationale de l'Homme Movember met en compétition les 21 gagnants nationaux à la fin du mois. Un jury et les fans votent pour celui dont le visage représentera le mouvement pour l'année à venir.

Depuis 2010, des Moscars ont été lancés[12]. Les participants envoient une vidéo de quatre minutes témoignant de leur implication pour la fondation et un jury décerne ses récompenses dans diverses catégories.

Les Mo Sistas[modifier | modifier le code]

Une Mo Sista est une femme qui soutient un Mo Bro, que ce soit un ami, un collègue, un frère ou un petit ami. Par un mot d’encouragement, un sourire, elles aident les Mo Bros à assumer ce nouveau look pas toujours facile à adopter[13].

Les femmes étant également soi-disant plus préoccupées par les problèmes de santé elles peuvent aider les hommes à se confier et à échanger sur les maladies masculines qui sont taboues pour beaucoup d’entre eux.

À ne pas confondre[modifier | modifier le code]

La popularité de Movember a inspiré d'autres événements annuels en rapport avec la pilosité faciale. On pense par exemple à No Shave November[14], qui revendique une fainéantise de ne pas se raser durant un mois, ou Mustache March. Ces événements ne sont pas affiliés à Movember et ne sont pas considérés comme des associations caritatives.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]