Mouvement pour un cyclisme crédible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) est une association lancée mardi 24 juillet 2007 par sept équipes cyclistes professionnelles : AG2R Prévoyance, Agritubel, Bouygues Telecom, Cofidis, Crédit agricole, Française des jeux et Gerolsteiner. Les équipes Rabobank et T-Mobile se sont jointes au mouvement lors de sa création officielle en marge des Championnats du monde de cyclisme à Stuttgart le 28 septembre 2007[1].

Le MPCC a pour but de défendre l'idée d'un cyclisme propre, en se basant notamment sur le strict respect du code éthique mis en place par l'UCI.

La création du Mouvement[modifier | modifier le code]

Le 5 juillet, à la veille du départ du Tour de France 2007 à Londres, huit formations quittent précipitamment la réunion de l'association des équipes professionnelles, l'AIGCP : il s'agit de AG2R Prévoyance, Agritubel, Bouygues Telecom, Cofidis, Crédit agricole, Française des jeux, Gerolsteiner et T-Mobile. Ces équipes protestent contre le fait que les décisions pourtant prises à l'unanimité par l'AIGCP concernant le dopage et la charte éthique ne sont pas appliquées.

Le 24 juillet, jour de la deuxième journée de repos sur le Tour 2007, ces équipes, moins la T-Mobile dans un premier temps dont l'image a été atteinte quelques jours auparavant par la révélation du contrôle positif de Patrik Sinkewitz à la testostérone, décident de créer le Mouvement pour un cyclisme crédible.

Toutes les équipes adhérant à l'éthique du MPCC sont invitées par les 7 créatrices à rejoindre l'organisation si elles le souhaitent. Ainsi, l'équipe néerlandaise Rabobank a rejoint le mouvement lors de sa création officielle.

Le MPCC est présidé par Roger Legeay, manager de l'équipe Crédit agricole. Hans-Michael Holczer (Gerolsteiner) en est vice-président, Frank Trajber (Cofidis) secrétaire général, et Vincent Lavenu (AG2R Prévoyance) trésorier[1].

Ambitions[modifier | modifier le code]

L'objet du Mouvement pour un Cyclisme Crédible est un strict respect du code éthique. Les équipes vont même plus loin. Elles interdiront par exemple tout coureur à courir pendant 15 jours si ce coureur est malade et nécessite une infiltration aux corticoïdes. Il sera alors en arrêt de travail.

Vie du mouvement[modifier | modifier le code]

Le jour même de sa création, le MPCC eut matière à s'exprimer. Quelques heures à peine en effet après l'annonce de la création de l'association, le contrôle positif d'Alexandre Vinokourov était révélé. L'occasion pour les coureurs des équipes membres du MPCC d'organiser un « sit-in » de quelques minutes au départ de l'étape du lendemain, mercredi 25 juillet.

Le MPCC a cependant connu un épisode douloureux, ce même mercredi 25 juillet. Le contrôle positif à la testostérone de Cristian Moreni, coureur de l'équipe Cofidis, révélé le soir de l'étape, a conduit la formation française, membre du MPCC, à se retirer du Tour de France. La crédibilité du MPCC, à peine né, a été atteinte par ce cas de dopage.

En septembre 2009, l’équipe Columbia est exclue pour manquement à l'éthique du mouvement.

En octobre 2012, Rabobank qui sponsorise l'équipe du même nom annonce quitter le cyclisme. Quelques jours plus tard, le MPCC annonce que 5 nouvelles équipes rejoignent le mouvement : Lotto-Belisol, Sojasun, NetApp, Orica-GreenEDGE et IAM[2].

En juin 2013, l'équipe Europcar est exclue temporairement suite à un taux de un taux de cortisolémie trop bas du coureur Pierre Rolland[3].

Équipes membres[modifier | modifier le code]

En 2014, 76 équipes sont membres du MPCC :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]