Mouvement pour la liberté et les droits du peuple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mouvement pour les libertés et les droits du peuple (自由民権運動, Jiyū Minken Undō?) était un mouvement politique et social japonais pour la démocratie des années 1870-1880.

Il prônait la formation d'un parlement élu, la révision des traités inégaux avec les États-Unis et les pays européens, l'établissement de droits civiques et la réduction de la fiscalité centralisée. Le mouvement a incité le gouvernement Meiji à établir une constitution en 1889 et une Diète en 1890 ; mais d'autre part, il n'a pas réussi à desserrer l'emprise du gouvernement central et sa demande de démocratie est demeurée lettre morte, le pouvoir continuant à résider dans l'oligarchie de Meiji (Chōshū-Satsuma) parce que la constitution de Meiji affranchissait seulement les hommes qui avaient payé un montant substantiel en impôts fonciers, en raison de la réforme de la taxe foncière en 1873.

Personnes liées au mouvement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]