Mouvement pour l'extinction volontaire de l'humanité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mouvement pour l'extinction volontaire de l'humanité, ou VHEMT (de l'anglais Voluntary Human Extinction Movement), propose que l'humanité organise pacifiquement l'extinction de son espèce. La méthode qu'il prône pour atteindre cette fin ne relève ni de la violence, ni de la coercition, ni de l'incitation au suicide, mais simplement du choix individuel de ne pas se reproduire.

Leur slogan est « Puissions-nous vivre longtemps et disparaître » (« May we live long and die out »). L'objectif premier étant de permettre à la biosphère de « retrouver une bonne santé », plaçant ainsi la Terre comme une priorité par rapport à l'existence de l'espèce humaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Mouvement pour l'extinction volontaire de l'humanité a été fondé par Les U. Knight, un enseignant en lycée qui réside à Portland aux États-Unis. Après s'être joint au mouvement écologique pendant qu'il était à l'université dans les années 1970, Knight attribue une grande partie des menaces écologiques à la surpopulation humaine.

Il rejoint plus tard l'organisation « Croissance Démographique Zéro » (de l'anglais Zero Population Growth), puis opte pour une vasectomie à l'âge de 25 ans. Il déclare plus tard que l'extinction de l'espèce humaine serait la solution idéale aux problèmes environnementaux.

En 1991, Knight commence à publier le bulletin d'information de VHEMT, intitulé These Exit Times. Il y incite les lecteurs à contribuer au VHEMT en cessant de se reproduire. Le VHEMT a également publié des dessins.

Structure organisationnelle[modifier | modifier le code]

Le VHEMT ne publie pas de liste de ses membres, et ne semble pas avoir de structure strictement établie. Danielle Metz, de l'Université Willamette, estimait en 1995 le nombre de membres à moins de 400 abonnés. Six ans plus tard, Fox News rapportait que la liste de distribution ne comptait que 230 individus. La page Facebook officielle du mouvement comptait 190 membres en mai 2015. Knight a rétorqué que les millions de personnes qui acceptent ses idées constituent, de fait, des membres de son organisation.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Le mouvement explique que la population humaine est supérieure à la capacité d'accueil de la Terre (qu'il appelle également Gaïa), et menace son écosystème. La seule façon de pallier ce problème est l’arrêt de la reproduction humaine[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « VHEMT en français - A propos », sur vhemt.org (consulté le 3 mai 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]