Mouvement de la sainteté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Mouvement de la sainteté (Holiness movement en anglais) est un ensemble de croyances et de coutumes émanant de l’Église méthodiste au cours du XIXe siècle. Le mouvement se distingue par l’importance qu’il donne à la doctrine de « perfection chrétienne » de John Wesley, c’est-à-dire la croyance qu’il est possible de vivre libre du péché volontaire, et en particulier la croyance que cela peut être accompli instantanément par la grâce. En 1894, ce mouvement se sépare de l’Église méthodiste[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Savart, Le Monde contemporain et la Bible, éditions Beauchesne, 1985, p. 359

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]