Mousson nord-américaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Mousson nord-américaine ou Mousson d'Amérique du Nord est un type de mousson qui a lieu au sud-ouest des États-Unis et au Mexique. Dans ces pays, elle porte également les noms de « Mousson mexicaine », de « Mousson de l'Arizona » ou bien encore « Mousson du sud-ouest des États-Unis ».

Ciel se couvrant lors d'une mousson en Amérique du Nord, région d'El Cajon, Californie.

Description[modifier | modifier le code]

Cette mousson correspond à un accroissement des précipitations entre le mois de juin (très sec) et les mois de juillet/août plus humides. Le temps redevient en général plus sec à partir de la mi-septembre dans ces régions. Ces précipitations, sous forme d'averses violentes non continues, touchent de grandes zones du sud-ouest des États-Unis et du nord-ouest du Mexique.

Causes et effets[modifier | modifier le code]

Carte du temps durant une période de Mousson.

La mousson nord-américaine n'est pas aussi forte et persistante que la mousson mieux connue présente en Asie. La raison principale provient du fait que les plateaux de la région (plateau mexicain, Plateau du Colorado,…) ne sont pas aussi élevés que le plateau du Tibet en Asie. Le phénomène provient d'une inversion de masses d'air par déplacement entre l'air chaud (et sec) de l'intérieur des terres et l'air humide au niveau du golfe du Mexique.

La mousson est associée aux interactions entre une large zone de haute pression qui se déplace vers le nord durant l'été et à une zone de basse pression thermique présente sur les hauts plateaux de la région[1]. La mousson débute aux alentours de fin mai-début juin au Mexique avant de migrer plus au nord et s'étendre au sud des États-Unis au début du mois de juillet. L'humidité des précipitations provient du golfe du Mexique mais aussi de l'océan Pacifique et de l'évaporation des précipitations tombées sur l'extrémité occidentale du pays[2]. De brèves mais fortes précipitations tombent alors dans la région et en particulier sur les secteurs montagneux[3]. L'activité de la mousson est parfois accrue lors du passage d'un reste de cyclone ou de tempête tropicale[4],[5].

Ce phénomène climatique est très important pour la faune et la flore de la région qui vit en général dans des conditions arides. Des inondations et des coulées de boues représentent toutefois un danger durant cette période car les eaux entrent difficilement dans le sol asséché. Le phénomène est également associé à des orages violents. Certaines des régions arrosées reçoivent jusque 50 % de leurs précipitations annuelles lors de la mousson[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) National Weather Service Forecast Office Flagstaff, Arizona. The Monsoon. consulté le 28-02-2008.
  2. a et b (en) « North American Monsoon », National Weather Service, Tucson, AZ
  3. (en) Norman W. Junker. Maddox Type IV Event. consulté le 29-02-2008.
  4. (en) Climate Prediction Center. Reports to the Nation: The North American Monsoon. consulté le 29-02-2008.
  5. (en) David M. Roth Tropical Cyclone Rainfall for the West. consulté le 29-02-2008.