Moussa Maazou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moussa Maazou
Maazoumoussa.JPG
Moussa Maazou sous les couleurs de Bordeaux en 2011.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Portugal CS Maritimo
Numéro 22
Biographie
Nom Ouwo Moussa Maazou
Nationalité Drapeau : Niger Nigérien
Naissance 25 août 1988 (26 ans)
Lieu Niamey (Niger)
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
2002-2004 Drapeau : Niger Sahel SC[1]
2004-2005 Drapeau : Togo AS Douanes Lomé
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2005-2008 Drapeau : Niger ASFAN 79 (48)
2008-2009 Drapeau : Belgique KSC Lokeren 32 (15)
2009-2012 Drapeau : Russie CSKA Moscou 19 0(3)
2010 Drapeau : France AS Monaco 22 0(8)
2010-2011 Drapeau : France Bordeaux 16 0(1)
2011 Drapeau : France AS Monaco 01 0(0)
2011-2012 Drapeau : Belgique SV Zulte Waregem 04 0(0)
2012 Drapeau : France Le Mans FC 15 0(2)
2012-2013 Drapeau : Tunisie Étoile du Sahel 21 0(5)
2013-2014 Drapeau : Portugal Vitória Guimarães 033 0(6)
2014 - Drapeau : Portugal CS Marítimo 12 (8)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2008- Drapeau : Niger Niger 31 0(7)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 13 décembre 2014

Ouwo Moussa Maazou, né le 25 août 1988 à Niamey (Niger), est un footballeur international nigérien qui évolue au poste d'attaquant au Club Sport Marítimo.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière avec le club nigérien ASFAN dès 2005. Il se distingue pendant les saisons 2005-2006 et 2006-2007 au cours desquelles il inscrit respectivement 17 et 20 buts. En janvier 2008, il signe en Belgique au KSC Lokeren ; lors de la saison 2008-2009, il marque 14 buts en 17 matchs, ce qui fait de lui le deuxième meilleur buteur de la première division belge (le premier étant Dieumerci Mbokani avec 15 buts)[2].

Départ en Russie[modifier | modifier le code]

Le 3 janvier 2009, malgré l'intérêt du PSG[3], il signe en faveur du CSKA Moscou pour un montant de 4 à 5 millions d'euros ; dans un premier temps le transfert est prévu pour la fin de saison alors que le club russe souhaitait disposer de son nouveau joueur dès le mois de mars[4]. Le 1er mars, il est expulsé pour avoir poussé au sol Stef Wils, défenseur de KAA La Gantoise. Il explique son geste en affirmant que Wils l'avait traité de « sale nègre », ce que celui-ci nie, déclarant : « J'ai fait une remarque après une faute de Carevic, Maazou s'est approché de moi et je lui ai dit : Si ça ne te convient pas, pars à Moscou »[5].

Malgré cet incident, son transfert à Moscou est finalisé, les deux clubs ayant trouvé un accord pour que le joueur rejoigne le CSKA dès le 12 mars 2009, dernier jour du marché des transferts en Russie[6].

Il joue son premier match avec le CSKA le 12 avril 2009 contre le MFK Lokomotiv. Il entre à la 70e minute et marque pour sa première apparition à la 87e minute[7].

Il ne joue pas contre le VfL Wolfsburg le 15 septembre 2009 pour le premier match du Groupe B de la Ligue des champions car l'entraîneur Juande Ramos préfère aligner Tomáš Necid et Guilherme. Il déclare vouloir en conséquence quitter le club moscovite au plus vite, et critique son entraineur en ces termes : « Je suis arrivé pour jouer la Ligue des champions pas pour la regarder du banc. L'entraîneur m'a humilié. Ce que je n'accepte pas »[8]. Il ne joue pas non plus le second match contre Beşiktaş (victoire 2-1)[7].

Prêt à l'AS Monaco[modifier | modifier le code]

Ne parvenant pas à s'imposer en Russie, il est prêté le 12 janvier 2010 pour six mois avec option d'achat de 4,5 millions d'euros à l'AS Monaco[9]. Il intègre pour la première fois le groupe professionnel lors du déplacement à Paris le 20 janvier 2010 peu de temps après son arrivée sur le Rocher.

Il inscrit son premier but avec l'ASM lors de la victoire à Bordeaux (2-0) en huitièmes de finale de la Coupe de France le 10 février, puis marque contre Marseille, Boulogne-sur-Mer et Sochaux pour la victoire en quart de finale. Il permet également à l'AS Monaco de se qualifier pour la finale de la Coupe de France en inscrivant en prolongation le but de la victoire de l'ASM face au RC Lens sur un centre de Nenê après être entré en jeu 10 minutes plus tôt. Maazou a été, dès son arrivée, surtout utilisé par Guy Lacombe comme joker. Il a inscrit 8 buts en 20 apparitions.

À l'issue de cette saison, les dirigeants de l'AS Monaco choisissent de ne pas lever l'option d'achats estimée entre 5 et 6 millions d'euros. Moussa Maazou retourne provisoirement au CSKA Moscou[10].

Échec aux Girondins de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Le 25 août 2010, il est prêté aux Girondins de Bordeaux pour une année avec option d'achat. Il joue son premier match avec Bordeaux quatre jours plus tard, en rentrant à la 64e minute de jeu face a Marseille. Il marque son premier et unique but avec Bordeaux lors de la 14e journée, qui permet aux Girondins d'arracher un match nul à la 85e minute de jeu.

En janvier 2011, il accorde au journal 20 minutes une interview au cours de laquelle il tient des propos qui choquent les dirigeants et les supporters bordelais, répondant notamment à une question évoquant la déception des supporters par rapport à ses performances : « S’ils sont déçus, c’est leur problème, je m’en bats les couilles. Moi, je suis tranquille, j’ai mon contrat à Moscou. »[11]. Le 25 janvier 2011, le président bordelais Jean-Louis Triaud annonce que le joueur a été sanctionné et qu'il ne portera probablement plus le maillot girondin[12].

Retour à Monaco[modifier | modifier le code]

Une solution à la situation intenable de Maazou à Bordeaux est trouvée le 28 janvier 2011 sous la forme d'un nouveau prêt de six mois à l'AS Monaco[13].

Le 30 janvier 2011, il fait sa première apparition en remplaçant à la 69e minute Park Chu-young, lors du match Monaco-Marseille (0-0)[14]. Le lendemain, des examens sont pratiqués en raison d'une douleur qu'il ressent à un genou. Une grave entorse du genou droit avec rupture des ligaments est décelée, ce qui engendre une période d'indisponibilité estimée à six mois[15],[16]. Il n'aura donc disputé que 21 petites minutes avec l'ASM et quitte le club en fin de saison.

Retour en Belgique et victoire au Ballon de Plomb 2011[modifier | modifier le code]

Toujours indésirable au CSKA, il est prêté aux Belges du SV Zulte Waregem pour la saison 2011-2012« Moussa Maazou à Zulte Waregem », sur rtl.be,‎ 31 août 2011 (consulté le 13 décembre 2014). Il ne brille guère pour son retour en Belgique, se faisant plutôt remarquer pour avoir regagné le club avec une semaine de retard sans explication après une sélection internationale[17] et par une déclaration dans laquelle il estime n'avoir « rien à envier à un joueur du Real ou du Barça »[18]. Déçus par le rendement du joueur, les dirigeants de Waregem annoncent mi-décembre 2011 qu'ils cherchent à s'en séparer rapidement[19]

Son niveau footballistique en club et ses déclarations médiatiques tapageuses, tant en France qu'en Belgique, le conduisent à enlever haut la main son premier trophée individuel : le Ballon de plomb 2011[20],[21].

Prêt au Mans[modifier | modifier le code]

Après seulement cinq matchs avec le SV Zulte Waregem, Maazou quitte la Belgique et revient à nouveau en France, le CSKA l'ayant prêté pour six mois au Mans FC avec une option pour un prêt d'un an supplémentaire[22].

Transfert à l'Étoile Sportive de Sahel puis au Portugal[modifier | modifier le code]

Le 4 juillet 2012, l'attaquant international nigérien signe un contrat de trois ans en faveur de l'Étoile du Sahel[23]. Il rejoint à l'issue de cette saison le club portugais du Vitória Guimarães[24] qu'il quitte en août 2014 pour un autre club portugais, le CS Marítimo[25].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Moussa Maazou débute avec le Niger le 31 mai 2008 dans un match contre l'Ouganda. Il est l'artisan de la victoire du Niger face au septuple champion d'Afrique, Égypte (1-0) lors du match comptant pour les éliminatoires Coupe d'Afrique des nations de football 2012, le 10 octobre 2010 à Niamey. Lors de la 5e journée de ces mêmes éliminatoires, il inscrit un but lors de la victoire des siens contre l'Afrique du Sud, ce qui propulse le « Mena » en tête du groupe contenant l'Égypte, l'Afrique du Sud et le Sierra Leone.

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Buts Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. 21 novembre 2007 Drapeau : Guinée équatoriale Malabo Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale 0-1 1-1 Amical
2. 10 octobre 2010 Drapeau : Niger Niamey Drapeau : Égypte Égypte 1-0 1-0 Qualifications CAN 2012
3. 17 novembre 2010 Drapeau : Libye Tripoli Drapeau : Libye Libye 1-1 1-1 Amical
4. 10 août 2011 Drapeau : Niger Niamey Drapeau : Togo Togo 1-2 3-3 Amical
5. 10 août 2011 Drapeau : Niger Niamey Drapeau : Togo Togo 2-3 3-3 Amical
6. 4 septembre 2011 Drapeau : Niger Niamey Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 2-0 2-1 Qualifications CAN 2012
7. 6 septembre 2014 Drapeau : Niger Niamey Drapeau : Cap-Vert Cap-Vert 1-3 1-3 Qualifications CAN 2015

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupe d'Europe
Matchs Buts Coupe de la Ligue Coupe du pays Type Matchs Buts
Matchs Buts Matchs Buts
jan. 2008-2008 KSC Lokeren Drapeau : Belgique 8 1 - - - - - - -
2008-mars 2009 KSC Lokeren Drapeau : Belgique 23 14 - - 1 0 - - -
mars 2009-jan. 2010 CSKA Moscou Drapeau : Russie 15 3 - - 1 0 C1 0 0
jan. 2010-2010 AS Monaco Drapeau : France 18 5 - - 4 3 - - -
2010-jan. 2011 Bordeaux Drapeau : France 15 1 1 0 0 0 - - -
jan. 2011-2011 AS Monaco Drapeau : France 1 0 - - - - - - -
2011-jan. 2012 SV Zulte Waregem Drapeau : Belgique 3 0 - - 1 0 - - -
jan. 2012-2012 Le Mans FC Drapeau : France 15 2 - - - - - - -
2012-2013 Étoile sportive du Sahel Drapeau : Tunisie 10 3 - - - - - - -
2013-2014 Vitória Guimarães Drapeau : Portugal 25 4 - - 3 0 C3 5 2
2014-2015 Club Sport Marítimo Drapeau : Portugal 12 8 - - - - - - -

Mise à jour : 13 décembre 2014[26]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fiche de Moussa Maâzou », sur National Football Teams
  2. « Maazou (Lokeren) rejoint directement le CSKA Moscou », sur 7sur7.bee (consulté le 13 décembre 2014)
  3. « Le PSG s'intéresse à Maazou Moussa », sur fifa.com,‎ 4 décembre 2008 (consulté le 13 décembre 2014)
  4. « Moussa Maazou à Moscou en fin de saison », sur 7sur7.be,‎ 3 janvier 2009 (consulté le 13 décembre 2014)
  5. « "Wils m'a traité de sale nègre" », sur 7sur7.be,‎ 2 mars 2009 (consulté le 13 décembre 2014)
  6. « Maazou et Lokeren, c'est fini: direction CSKA Moscou », sur lavenir.net,‎ 12 mars 2009 (consulté le 13 décembre 2014)
  7. a et b Pierre Kouamé, « Stars CAN Orange 2013 / Niger : Moussa Maazou, le revanchard », sur starafrica.com,‎ 4 janvier 2013 (consulté le 13 décembre 2014)
  8. « CSKA Moscou : Maazou se sent « humilié » », sur footafrica365.com,‎ 23 septembre 2009 (consulté le 13 décembre 2014)
  9. « Maazou prêté à Monaco », sur dhnet.be,‎ 12 janvier 2010 (consulté le 13 décembre 2014)
  10. Alexis Pereira, « Mercato : Moussa Maazou bientôt de retour en L1 ? », sur FootMercato,‎ 7 août 2010 (consulté le 13 décembre 2014)
  11. Rémi Bostsarron, « Moussa Maazou : « Je ne me mettrais même pas un sur dix » », sur 20minutes.fr,‎ 19 janvier 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  12. Rémi Bostsarron, « Maazou exclu des Girondins », sur 20minutes.fr,‎ 25 janvier 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  13. « Maazou retourne à Monaco », sur lequipe.fr,‎ 28 janvier 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  14. « Feuille de match ASM-OM », sur lfp.fr,‎ 30 janvier 2011
  15. « Fin de saison pour Maazou ! », sur Le Figaro.fr,‎ 1er février 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  16. « L'ASM perd Maazou, Feindouno OK », sur lequipe.fr,‎ 1er février 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  17. « Zulte-Waregem : Où est passé Maazou ? », sur football365.fr,‎ 17 octobre 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  18. Jonathan Lange, « Maazou : “Rien à envier à un joueur du Real ou du Barça” », sur dhnet.be,‎ 26 novembre 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  19. « Zulte-Waregem : Maazou, c'est fini », sur FootMercato,‎ 15 décembre 2011 (consulté le 13 décembre 2014)
  20. « Football : le Nigérien Maazou élu "Ballon de plomb 2011" », sur lemonde.fr,‎ 9 janvier 2012 (consulté le 13 décembre 2014)
  21. « Maazou écrase tout », sur cahiersdufootball.net
  22. « Maazou arrive au Mans », sur lefigaro.fr,‎ 26 janvier 2012 (consulté le 13 décembre 2014)
  23. « Foot - Le Nigérien Ouwo Moussa Maazou étoilé pour 3 ans », sur le site officiel de l'Étoile du Sahel,‎ 5 juillet 2012 (consulté le 13 décembre 2014)
  24. « Moussa Maazou : Le Nigérien retrouve le sourire au Portugal », sur Africa Top Sports,‎ 31 juillet 2013
  25. (pt) « Moussa Maazou chegou para o ataque », sur le site du CS Maritimo,‎ 11 août 2014 (consulté le 13 décembre 2014)
  26. Fiche de Moussa Maazou sur footballdatabase.eu