Mourad Bey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mourad Bey.

Mourad Bey[1], né vers 1750 et mort le , est un chef mamelouk qui s'est illustré en Égypte en s'opposant à l'armée de Bonaparte pendant la campagne d'Égypte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses défaites aux batailles de Chebreiss et des Pyramides, il fuit en Haute-Égypte, organisant une brève campagne de guérilla qui l'oppose, durant une année, au général Desaix[2]. En poursuivant Mourad en Haute-Égypte, les Français découvrent des monuments à Dendera, Thebes, Edfou et Philae.

En 1800, Mourad Bey signe la paix au Caire avec le général Kléber, mais il meurt de la peste bubonique lors de ce voyage.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aussi orthographié « Murad ». Bey est un titre honorifique.
  2. Pawly 2006, p. 5 et 6

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ronald Pawly, Napoleon's Mamelukes, Osprey Publishing,‎ 2006, 48 p. (ISBN 1 84176 955 X).