Mounia (mannequin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le prénom Mounia, voir Mounia (prénom).

Monique-Antoine Orosemane est une artiste martiniquaise, née à Saint-Esprit. Connue comme mannequin sous le pseudonyme de Mounia (ou Princesse Mounia)[1], elle est aussi peintre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant les années 1980, Mounia est remarquée lors d'un défilé pour Givenchy par Yves Saint Laurent, dont elle devient mannequin et rapidement l'égérie[2]. Elle travaille également pour d'autres créateurs ou marques, tels Dior, Versace ou Armani. Elle acquiert une réputation internationale, faisant la une de Vogue[3]. En 1989, le réalisateur Frédéric Hadengue lui consacre un reportage, intitulé Mounia, Mannequin vedette et top model[4]. En 2005, le magazine Essence la classe parmi les personnalités noires les plus connues[3].

Intéressée par la peinture, à laquelle Bernard Buffet l'initie, elle se consacre à ce domaine après son mannequinat, et réalise plusieurs expositions, en France, au Japon ou en Côte d'Ivoire[5].

En 1988, Mounia sort un disque intitulé Kamikaze, édité par Carrère. En 1998, elle chante Trouble en duo avec Bernard Lavilliers. En 2004 paraît l'album Moon's groove.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La haute couture pique encore », Libération,‎ 24 janvier 2002 (consulté en 22 décembre 2012)
  2. Stéphane Gaboué, « Yves Saint-Laurent et les Noires », prestigium.com,‎ 11 juillet 2008 (consulté en 23 décembre 2012)
  3. a et b « Mounia décorée de l’ordre national du Mérite », France Antilles,‎ 23 novembre 2009 (consulté en 22 décembre 2012)
  4. Fiche technique du documentaire
  5. « Se rendre à l'expo de Mounia »,‎ 26 novembre 2012 (consulté en 22 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]