Mouloudia Club d'Oujda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MCO.

Mouloudia Club d'Oujda

Logo du Mouloudia Club d'Oujda
Généralités
Nom complet Mouloudia Club d'Oujda
Surnoms SINDIBAD ACHARK (orient)

l'MCO MOULOUDIA

Fondation 1946
Couleurs vert et blanc
Stade Stade d'Honneur d'Oujda
(35 000 places)
Championnat actuel Botola 2
Président Drapeau : Maroc Khalid Bensaria
Entraîneur Drapeau : Maroc Mohamed Morsli[1]
Palmarès principal
National[2] Championnat du Maroc D1 (1)
Coupe du Trône (4)
Championnat du Maroc D2 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Le Mouloudia Club Oujda (arabe : مولودية وجدة) est un club marocain de football créé en 1946 par un groupe d'amoureux du ballon rond et évoluant actuellement en Botola 2.


Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts et développement (1946-1956)[modifier | modifier le code]

Avant l'indépendance du Maroc, il y avait 5 ligues de football au championnat d'Afrique du nord, dépendant toutes de la fédération française de football : la ligue du Maroc, Tunisie, Alger, Oran et Constantine. Le Mouloudia d'Oujda ne peut être affilié à la ligue de Maroc qu'après avoir disposé d'un président de nationalité française. C'est ainsi que le premier président du Mouloudia fut Benchekh, traducteur bien connu à Oujda, pour le statut de l'association. L'histoire retiendra qu'il fut inspiré dans une grande partie de l'association de musique Gharnatie Andalousia qui était déjà autorisée depuis les années trente.

Vainqueur incontesté de la Coupe du Trône (1956-1965)[modifier | modifier le code]

C'est la période des coupes du Trône, le MCO a gagné cette magnifique coupe si chère aux cœurs des Marocains. Le président qui a marqué l'histoire du MCO est le regretté Mustapha Belhachmi.

Créé en 1946, le MCO a célébré en 2007 son soixante-et-unième anniversaire. Lors de sa création, les ligues de football à l'échelle de l'Afrique du Nord dépendaient toutes de la Fédération française. Celle-ci comptait un total de 22 ligues dont la Ligue Marocaine de Football remplacée, après le protectorat, par la Fédération royale marocaine de football.

À sa création, le MCO est considéré - autant par ses fondateurs que par ses supporters - comme une structure sportive permettant d'affirmer son identité et son nationalisme face au protectorat.

Organisation[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Le Club a connu, depuis sa création, une stabilité relative au niveau de son administration. Ainsi, en soixante années d'existence, le Mouloudia fut successivement présidé par :

  • Bencheikh : (1946/1948)
  • Sebti Abdellatif : (1948/1949)
  • Belhachmi Mostafa : (1949/1988)
  • Benchaou Belkacem : (1988/1989 et 1992/1993)
  • Belahbib Abdelhamid : (1989/1992)
  • Lehbil Najem : (1993/1995)
  • El Hebil Abdelmalek : (1995/1996)
  • Kaouachi Mohammed : (1996/1999)
  • Lehmami Mohammed : (1999/2011).
  • Bensaria Khalid : depuis la saison (2011/2012)

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Stade d'Honneur d'Oujda :

- fondé en 1977

- Capacité : 35000 places

- La proportion de sièges couvertes : 30%

- Gazon synthétique

Palmarès et événements[modifier | modifier le code]

L'histoire du Mouloudia est riche en événements. Durant ses soixante années d'existence, le club a marqué le football marocain tant par ses réalisations en coupe du Trône que par le nombre de joueurs talentueux appelés à jouer dans l'Équipe Nationale marocaine. La deuxième moitié des années 1950 ainsi que les débuts des années 1960 et 70 constituent, au niveau des résultats, la période faste du club. La première coupe du Trône organisée au Maroc fut gagnée en 1957 par le Mouloudia face au Wydad de Casablanca, champion de la saison 56/57. Le Mouloudia réitère ensuite son exploit à trois reprises : en 1958 face au même club, le Wydad de Casablanca (2/1), en 1960 face au FUS de Rabat (1/0) et en 1962 face au Kawkab de Marrakech (1/0). Le Mouloudia n'a cependant été qu'une seule fois champion du Maroc (saison sportive 1974/75). Ce statut de champion lui a permis de participer, au mois d'août 1975, au tournoi Mohammed V regroupant trois grands clubs étrangers en plus du club champion du Maroc. Le premier match de cette édition 1975 opposa le Mouloudia au prestigieux club soviétique Dynamo Kiev qui comptait dans ses rangs le célèbre Oleg Blokhine. Ce match d'ouverture fut perdu par 3/0. Malgré ce résultat, la prestation du Mouloudia, notamment en deuxième mi-temps où l'équipe a développé un très beau jeu, a été d'un très bon niveau technique. Le Mouloudia va confirmer d'ailleurs ce niveau en gagnant l'équipe argentine Estudiantes de La Plata en match de classement par 2/1.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Historique du club en première division[modifier | modifier le code]

  • 1956/57 : 3e
  • 1957/58 : 2e
  • 1958/59 : 3e
  • 1959/60 : 6e
  • 1964/65 : 11e
  • 1974/75 : Champion
  • 1976/77 : 2e
  • 1978/79 : 4e
  • 1987/88 : 18e
  • 1992/93 : 5e
  • 1994/95 : 4e
  • 1995/96 : 14e
  • 1996/97 : 8e
  • 1997/98 : 10e
  • 1998/99 : 16e relégation en deuxième division
  • 2003/04 : 7e
  • 2004/05 : 13e
  • 2005/06 : 11e
  • 2006/07 : 10e
  • 2007/08 : 14e
  • 2008/09 : 15e relégation en deuxième division

Historique du club en deuxième division[modifier | modifier le code]

  • 2009/10 : 11e
  • 2010/11 : 6e
  • 2011/12 : 9e
  • 2012/13 : 4e
  • 2013/14 : en cours

Anciens entraîneurs[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://radiomars.ma/fr/i/8180/
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.