Mouhamadou Dabo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dabo (homonymie).
Mouhamadou Dabo
Mouhamadou Dabo.jpg
Mouhamadou Dabo
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique lyonnais
Numéro 14
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Sénégal Sénégalais
Naissance 28 novembre 1986 (28 ans)
Lieu Dakar, Drapeau : Sénégal Sénégal
Taille 1,76 m (5 9)
Poste Arrière latéral
Parcours junior
Saisons Club
  Drapeau : Sénégal AS Yeggo
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2010 Drapeau : France AS Saint-Étienne 131 (2)
2010-2011 Drapeau : Espagne FC Séville 037 (0)
2011- Drapeau : France Olympique lyonnais 078 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2007-2009 Drapeau : France France espoirs 010 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 juin 2013

Mouhamadou Dabo est un footballeur franco-sénégalais, né le 28 novembre 1986 à Dakar (Sénégal). Il évolue au poste de défenseur latéral à l'Olympique lyonnais.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Joueur extrêmement polyvalent, il peut disputer des rencontres à gauche ou à droite de la défense. Il a même effectué quelques piges en milieu de terrain. Il mesure 1,76 m et pèse 65 kg.

Avant de rejoindre Saint-Étienne, il joue à l'AS Yeggo, club de Dakar et partenaire du club forézien depuis plus de dix ans. En 2000, il arrive en France pour parfaire sa formation.

Lancé dans le monde professionnel par Élie Baup en 2005 à Toulouse, c'est Ivan Hasek qui le stabilise au poste de latéral droit avant que Laurent Roussey n'en fasse l'un des meilleurs arrières-gauches de Ligue 1.

Par ailleurs, Alain Perrin, entraîneur de l'AS Saint-Étienne, déclare dans Le Progrès le lendemain de l'appel de Dabo en équipe de France (10 février 2009), que ce dernier à qui il reste une année de contrat en juin 2009, refuse toutes les propositions de prolongation depuis 6 mois déjà. Ainsi pour que Dabo ne parte pas gratuitement en 2010, l'ASSE ne s'oppose pas à un départ lors du mercato estival 2009.

De nombreux clubs européens tels que Arsenal et Tottenham font part de leur intérêt. L'Olympique lyonnais, pour remplacer un Fabio Grosso vieillissant et l'Olympique de Marseille, pour remplacer un Taiwo qui rêve d'Angleterre sont les prétendants hexagonaux. Le 23 mai 2010, le site officiel du FC Séville nous apprend qu'il y signera un contrat de 4 ans.

Après une saison 2010-2011 en demi-teinte au sein du FC Séville, où il joue néanmoins 24 matchs de Championnat, dont 21 en tant que titulaire, le club, en proie à des difficultés économiques, accorde un bon de sortie au joueur. Le 30 août 2011, il signe pour quatre saisons à l'Olympique lyonnais pour un montant d'un million d'euros, assorti de 800 000 euros de bonus potentiel[1].

Le 7 décembre 2011, il participe à la victoire exceptionnelle de l'OL en Ligue des Champions sur la pelouse du Dinamo Zagreb. Grâce à un score de 1-7, les lyonnais reprennent contre toute attente la seconde place de leur groupe à la différence de buts et accèdent aux huitièmes de finale pour la 9ème année consécutive.

Physiquement assez engagé, "Mou Dabo" voit ses débuts en Ligue 1, lorsqu'il remplace Anthony Réveillère blessé, marqués par deux expulsions (carton rouge) dès ses premiers matches (Contre l'ASSE et le LOSC en coupe de France pour des fautes spectaculaires mais peu dangereuses). Néanmoins il perd peu à peu la place de titulaire au poste d'arrière gauche en seconde partie de saison, au profit d'Aly Cissokho. Il démarre la saison 2012-2013 en trombe. Le départ de Cissokho devait profiter à Fabian Monzon. Mais l'Argentin est cantonné au banc puisque Mouhamadou se montre impérial et participe activement au bon début de saison lyonnais. Droitier à gauche, il enchante Gerland par ses crochets courts, ses coups du sombrero et sa propension à se porter vers l'avant tout en étant rarement pris en défaut en position défensive. C'est l'arrivée du Dabo nouveau en somme. Le Franco-Sénégalais a également connu une grosse frayeur en Europa League, contre le Sparta Prague. À la suite d'un choc violent contre les Tchèques, il souffrit d'un traumatisme crânien. Longtemps inerte au sol, il a grandement inquiété le monde du football. Mais le Franco-Sénégalais est vaillant. Quatre jours après, il était déjà de retour sur les pelouses, à Lille. Solide comme un roc. Le 9 décembre 2012, lors du derby ASSE-OL (remporté 1-0 par l'OL), il adresse un coup de tête à Max Gradel après provocation de ce dernier. Il est expulsé et écope de deux matchs de suspension.

En sélection[modifier | modifier le code]

Naturalisé français début 2007, il est sélectionné en équipe de France espoirs pour la première fois le 22 mars 2007. Il est ensuite fréquemment appelé par le sélectionneur des espoirs, René Girard puis par son remplaçant, Erick Mombaerts.

Il est appelé par Raymond Domenech pour la première fois, le 9 février 2009, pour jouer en équipe de France A contre l'équipe d'Argentine (match amical le 11 février 2009) et pallier les absences de Gaël Clichy (Arsenal FC) et Julien Escudé (Séville FC) sur blessure. Malheureusement, la France connaît une défaite (0-2) au Vélodrome ce soir-là, face aux Albicelestes de Diego Maradona et Dabo n'entre pas en jeu.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Repères[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :