Motu Iti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Motu Iti
Motu Iti vu depuis les abords de Nuku Hiva.
Motu Iti vu depuis les abords de Nuku Hiva.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles Marquises
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 8° 40′ 48″ S 140° 37′ 00″ O / -8.68, -140.616667 ()8° 40′ 48″ S 140° 37′ 00″ O / -8.68, -140.616667 ()  
Nombre d'îles 2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Îles Marquises
Commune Nuku Hiva
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC-9:30

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Motu Iti
Motu Iti
Atolls de France

Motu Iti, également appelé Hatu Iti ou Kikimai[1], est un ensemble de petits îlots inhabités du groupe nord de l'archipel des Marquises, en Polynésie française. Il est situé à l'ouest de Nuku Hiva auquel il est administrativement rattaché.

Géographie[modifier | modifier le code]

Motu Iti est ensemble de deux îles comprenant quelques petits îlots rocheux. Celles-ci sont situées à environ 42 km à l'ouest de Nuku Hiva.

Elles sont inhabitées et constituent un important site de nidification ornithologique et de refuge pour des espèces endémiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention par les Occidentaux de Motu Iti a été faite par le navigateur français Étienne Marchand en 1791[1]. Il nomma les îlots les « Deux frères » possiblement en souvenir des deux affleurements rocheux situés entre Marseille et Toulon, région dont il était originaire[1]. L'île a peut-être été vue deux mois avant par l'Américain Joseph Ingraham, qui l'aurait nommée « Franklin Island », mais il n'est pas possible de savoir s'il s'agissait de Motu Iti ou de la côte nord de Nuku Hiva, qu'il aurait pris à tort pour une nouvelle île.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Mémoire de pierre, mémoire d'homme de Michel Julien, Catherine Orliac, Michel Orliac, Publications de la Sorbonne, 1996, (ISBN 9782859442989), p.273.