Motteville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Motteville
La collégiale Saint-Michel.
La collégiale Saint-Michel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Canton Yerville
Intercommunalité Communauté de communes d'Yerville-Plateau de Caux
Maire
Mandat
Élisabeth Petit
2008-2014
Code postal 76970
Code commune 76456
Démographie
Population
municipale
786 hab. (2011)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 38′ 10″ N 0° 51′ 22″ E / 49.6361111111, 0.856111111111 ()49° 38′ 10″ Nord 0° 51′ 22″ Est / 49.6361111111, 0.856111111111 ()  
Altitude Min. 135 m – Max. 157 m
Superficie 8,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Motteville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Motteville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Motteville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Motteville
Liens
Site web www.motteville-infos.fr

Motteville est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestation ancienne : Maltevilla 1059[1].

Contrairement à ce que laisserait penser la graphie et la prononciation actuelle, le premier élément est sans rapport avec une motte.

La forme de 1059 (entre autres) montre clairement qu'il s'agit d'une graphie fallacieuse pour *Mauteville, terme en -ville, au sens ancien de « domaine rural ». Il est précédé comme c'est le plus souvent le cas d'un nom de personne. Il s'agit ici de l'anthroponyme vieux danois Malti[1] qui est un hypocoristique du nom de personne germanique Helmold ou éventuellement un autre anthroponyme basé sur l'élément germanique mahal « assemblée »[2].

Le village s'est appelé jadis Motteville l'Esneval, justement pour le différencier d'avec Mautheville-sur-Durdent[1], homonyme à l'époque[Quand ?].

Au cours de la Révolution française, la commune, alors nommée Motteville-Lesneval[3], prit le nom de Motteville et le conserva[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 18 juillet 1975, un incendie détruit l'aile nord du château. Dans la nuit du 16 au 17 janvier 1982, c'est le chœur de l'église qui est la proie des flammes. Un autre incendie détruit la salle des fêtes le 11 novembre 2007.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Élisabeth Petit    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 786 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 541 575 528 532 606 589 601 622
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
609 613 600 575 572 548 607 549 542
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
508 517 537 533 518 525 550 534 593
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
553 604 620 666 706 730 720 719 752
2011 - - - - - - - -
786 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5])
Histogramme de l'évolution démographique


Transports et communications[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église[modifier | modifier le code]

Base de V1[modifier | modifier le code]

Issue de la première génération de sites modifiés programmée le 6 janvier 1944, la base de V1 de Motteville en présente toutes les caractéristiques essentielles. Ainsi se compose t-elle d'un ouvrage amagnétique « Richtbau » bien détaché du centre de préparation dans lequel se regroupent sans exception tous les bâtiments destinés à la préparation du V1. Son parcours tactique fut chaotique dans la mesure ou, édifiée pour être intégrée à la IVe Abteilung (bataillon) du 155 Flak Regiment, elle fut un temps versée à l'éphémère Ve Abteilung destinée à former l'embryon du 255 Flak Regiment, avant de revenir à son unité d'origine. Achevée mais pas armée, cette base n'a donc jamais ouvert le feu, échappant ainsi à la réplique alliée pour présenter aujourd'hui encore un exceptionnel état de conservation. Offrant la vision peu courante d'un site dans son ultime état de préparation, elle présente par ailleurs la particularité de n'être pas axée sur l'emblématique ville de Londres mais sur celle de Southampton. Elle se trouve en propriété privée et l'Association de Sauvegarde et de Restauration du Patrimoine Mottevillais est en train de la restaurer en mars 2010 [7]! Pour plus d'informations, consulter le site Web dans « Liens externes » en bas de page.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, éditions Picard 1979. p. 114.
  2. (en) Malti sur le site Nordicnames.de
  3. Selon Noms révolutionnaires des communes de France, p. 65. Non avéré sur Ehess-Cassini.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  6. « Notice no PA00100768 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Thierry Rabiller, « Une base de V-1 exhumée », Paris-Normandie, 1er avril 2010