Motorola 68030

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Motorola 68030 à 50 MHz

Le Motorola 68030 et sa version économique 68EC030 est un microprocesseur CISC 32 bits de la famille m68k de Motorola, produit en 1987. Le 68030 est le successeur du Motorola 68020 et fut suivi par le Motorola 68040. Ce processeur est souvent appelé 030.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Comme microarchitecture, le 68030 peut s'envisager comme un 68020 avec un cache supplémentaire de 256 octets pour les données, une MMU intégrée et une gravure plus fine du processeur.

Au point de vue matériel, la gravure améliorée permettra d'augmenter encore le cadencement, qui atteindra 50 MHz sur les derniers échantillons. Sur le bus, certains types d'échanges nouveaux (mode burst, permettant l'alimentation ou la vidange d'une ligne de cache par une lecture/écriture de la RAM en mode rafale) font leur apparition. Le cache de données du 68030 fonctionne en mode écriture immédiate (write through), ce qui évite certains problèmes de conflits dans les architectures multiprocesseurs, mais affecte corrélativement les performances. Le 68030 est également le premier processeur de la série à pouvoir accéder à des mots (16 bits) ou longs-mots (32 bits) stockés à des adresses impaires (accès qui, auparavant, provoquait une exception) moyennant une sérieuse dégradation des performances.

Le 68030 perd quelques instructions inutilisées du 68020, et gagne en contrepartie au moins une instruction orientée multi-processeur. Le jeu d'instructions est étendu par l'inclusion d'un sous-ensemble du jeu de la MMU 68851.

La MMU est une version allégée du coprocesseur Mototola 68851. À noter cependant qu'un 68030 n'égale pas un 68020 couplé à un 68851. En effet, la PMMU intégrée au 68030, bien que complètement fonctionnelle, se voit supprimer quelques fonctionnalités avancées (peu utiles). En revanche, une partie de la table de translation de la MMU est logée dans un cache interne, et de nouveaux bits d'état permettent la gestion du cache de données jusqu'ici inexistant.

Les coprocesseurs arithmétiques Motorola 68881 et Motorola 68882 pouvaient être utilisés avec le 68030.

68EC030[modifier | modifier le code]

Une version à prix réduit du 68030, le Motorola 68EC030 (EC pour embedded controller, contrôleur embarqué), a été également produite. Il s'agit d'un 68030 sans la MMU. La série EC plafonne à 40 MHz.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Par Apple[modifier | modifier le code]

Pour de très nombreux modèles de sa gamme d'ordinateurs personnels Macintosh, notamment le Macintosh SE/30, les Macintosh II suivant l'original, des Performa et des PowerBook.

Par Atari[modifier | modifier le code]

Pour ses ordinateurs personnels Atari TT et Atari Falcon030. Dans ce dernier cas, il s'agit d'une version personnalisée du 68030 dans un boîtier type CMS.

Par Commodore International[modifier | modifier le code]

Pour les ordinateurs personnels Amiga 3000 et Amiga 4000.

Par NeXT[modifier | modifier le code]

Pour la station de travail NeXT Cube.

Par Sun Microsystems[modifier | modifier le code]

Pour ses stations de travail Sun-3/80, Sun-3/460, Sun-3/470, Sun-3/480.