Motorola 68020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un XC68020, prototype du MC68020
Motorola 68020
Motorola XC68020 vue du dessous

Le Motorola 68020 est un microprocesseur CISC 32 bits de la famille m68k de Motorola, produit en 1984. C'est le successeur du Motorola 68010 et le prédécesseur du Motorola 68030.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le Motorola 68020 est le premier microprocesseur réellement 32 bits de la famille m68k, avec un bus de données et d'adressage de 32 bits. Cette amélioration est due au remplacement du boîtier DIP par un boîtier PGA (Pin Grid Array). La fréquence d'horloge a été augmentée à 16 puis 20 et 25 MHz, en raison de l'utilisation d'une technologie d'implantation à empreinte réduite.

Parmi les améliorations logicielles et matérielles, de nouvelles instructions dont certaines seront abandonnées par la suite, l'arithmétique en mode 32 bits, la présence d'un registre à barillet (barrel shifter) qui permet de faire les décalages en un seul cycle d'horloge et optimise donc les opérations de décalage et de multiplication et la définition d'un espace d'instruction coprocesseur initiant un dialogue microcodé (donc transparent pour le programmeur) entre le CPU et jusqu'à 8 coprocesseurs, parmi lesquels la MMU 68851 ou FPU (68881, puis 68882). Ajoutons de nouveaux modes d'adressage indirect, une meilleure orthogonalité de ces modes d'adressage et une refonte du cœur en plusieurs unités opérant en parallèle (pipelining de niveau 3). Enfin une mémoire cache de 256 octets d'instructions.

68EC020[modifier | modifier le code]

Le 68EC020 (EC pour embedded controller, contrôleur embarqué) n'adressait que 24 bits et avait un prix moindre. Il a été utilisé entre autres comme processeur principal pour l'ordinateur personnel Amiga 1200 et pour la console de jeux vidéo AmigaCD32. C'est une version économique du 68020.

Utilisations du 68020[modifier | modifier le code]

Par Apple[modifier | modifier le code]

Pour sa gamme d'ordinateurs personnels Macintosh (Macintosh II, Macintosh LC).

Par Commodore International[modifier | modifier le code]

Pour l'ordinateur personnel Amiga 1200 et pour la console de jeux Amiga CD32.

Par Silicon Graphics[modifier | modifier le code]

Pour ses stations de travail IRIS 2000 Turbo, IRIS 3000. Aussi utilisé sur les Systèmes graphiques des stations Silicon Graphics à CPU MIPS comme unité de gestion et d'organisation des différentes cartes du Pipe Open GL On trouve le 68020 sur les cartes GM(Graphics Manager) des cardsets GT GTX VGX VGXT

Par Sun Microsystems[modifier | modifier le code]

Pour ses stations de travail Sun-3, sauf les dernières utilisant un Motorola 68030.

Domaine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Il est au cœur du système de signalisation du TGV belge[1], et œuvre dans le cadre de l'automatisation de la ligne 14 du métro de Paris. C'est le cœur des architectures de calculateur TGV Alstom (Système Informatique Embarqué), mais aussi de la ligne D du métro de lyon (projet Maggaly). À ce jour, le matériel électronique est toujours en fabrication, avec une migration vers des solutions plus actuelles sans modification du logiciel ni de l'architecture.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.belrail.be/F/infrastructure/signalisation/index.php?page=tvm

Voir aussi[modifier | modifier le code]