Mother Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le magazine. Pour la syndicaliste, voir Mary Harris Jones.
Page couverture de la parution de juillet-août 2009.

Mother Jones (abréviation MoJo) est un magazine américain fondé en 1976 par une association sans but lucratif[1]. Il est nommé d'après Mary Harris "Mother" Jones, une influente syndicaliste américaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Deirdre English était responsable du magazine de 1981 à 1986, période durant laquelle Michael Moore a collaboré avec Mother Jones, avant de se faire licencier à l'automne 1986. L'opposition de Moore à un article de Paul Berman, qui critiquait (modérément) les Sandinistes, aurait été une des raisons de son licenciement (voire la seule selon Alexander Cockburn, ce qui a été nié par la direction éditoriale)[2],[3].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Mother Jones a été le premier magazine à publier des articles sur les activités d'espionnage envers des groupes écologistes (dont Greenpeace) commises par la firme de sécurité privée Beckett Brown International (BBI)[4], révélations reprises ensuite par la presse américaine[5]. Elle a aussi parlé des activités d'espionnage de Perceptions International[1].

Mother Jones a aussi publié des articles sur le groupe intégriste The Family, particulièrement présent dans la sphère politique américaine[6], ainsi que sur Alexis Debat, un consultant français auto-proclamé spécialiste en terrorisme, qui travaillait à Washington pour de nombreux médias, dont ABC[7].

Éditeurs et diffusion[modifier | modifier le code]

Publié par Jay Harris et dirigé par les rédacteurs en chef Monika Bauerlein et Clara Jeffery, il a une diffusion (payée) de 233 000 exemplaires[réf. nécessaire]. Il a été cofondé par trois journalistes, dont Adam Hochschild et Jeffrey Bruce Klein (qui provoqua la démission de Richard V. Allen, Conseiller à la sécurité nationale de Ronald Reagan, en révélant une affaire de corruption). Son nom est en honneur de la militante Mary Harris Jones (1830-1930), membre des Industrial Workers of the World.

Radio[modifier | modifier le code]

Une radio Mother Jones a été lancée en 2005.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Le magazine a été sélectionné neuf fois aux National Magazine Awards, remportant quatre prix (dont le 2001 National Magazine Award in General Excellence[1]). Le magazine a aussi obtenu le prix Best in the Business pour le journalisme d'enquête, décerné par l' American Journalism Review, et a gagné le prix 2000 Alternative Press Award for General Excellence[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Présentation Mother Jones
  2. Cockburn, Alexander. "Beat the Devil." The Nation. 13 septembre 1986, cf. p.198.
  3. Hochschild, Adam; Hazen, Don et al.; Cockburn Alexander. "Letters." The Nation. 4 octobre 1986. pg 298, 323-4.
  4. James Ridgeway, Exclusive: Cops and Former Secret Service Agents Ran Black Ops on Green Groups, Mother Jones, 11 avril 2008
  5. Jenna Johnson, Corporate Espionage Detailed in Documents, Washington Post, 22 juin 2008
  6. Kathryn Joyce and Jeff Sharlet, Hillary's Prayer: Hillary Clinton's Religion and Politics, Mother Jones], 1er septembre 2007 (en)
  7. Laura Rozen, Subject to Debat: Did ABC Know About Its Expert's Sourcing Problem?, Mother Jones, 14 septembre 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]