Moteur de sable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale

Carte de la péninsule créée
Drague à succion pendant la construction

Le moteur de Sable est une expérience dans le cadre de la gestion du littoral dynamique. Elle se déroule au large de la Hollande-Méridionale. Un banc de sable en forme de péninsule a été créé par l'homme, la surface est d'environ 1 km². Il est prévu que ce sable sera ensuite déplacé au cours des années à venir par l'action des vagues, du vent et des courants le long de la côte.

Pour la première fois en 2011 à la demande de l'Office des eaux Van Delfland, dans le cadre de la défense côtière et de l'entretien du littoral par les Ponts et Chaussées et de la province de Hollande-Méridionale une péninsule a été créée entre Ter Heijde et Kijkduin, là où les plages naturelles et les dunes sont relativement étroites.

Construire avec la nature[modifier | modifier le code]

La construction du moteur de sable à Ter Heijde peut être considéré comme une forme de construction avec la nature. Marcel Stive, professeur de génie côtier à l'Université de technologie de Delft, est considéré comme le créateur du moteur de sable[1]. Un autre projet pourrait apporter une solution au maillon faible de la côte entre Camperduin et Petten, ce qui est appelé la digue Hondsbossche Zeewering.

La construction du moteur de sable à Ter Heijde a coûté € 70 millions et c'est le premier au monde en son genre. Joop Atsma, secrétaire d'État aux infrastructures et de l'environnement, a présenté le projet en Novembre 2011 et son but était de convaincre que la technique du moteur de sable pourrait être utile à d'autres endroits le long de la côte néerlandaise[2]. De toute manière l'expérience de ce premier moteur de sable sera utile pour de futurs projets.

Delta Dune[modifier | modifier le code]

Le premier projet du genre a reçu le nom de 'Delta Dune'[3]. Le travail a commencé en janvier 2011 les conditions étaient favorables et l'opération a pu être terminée en octobre. Un volume de 21 millions de mètres cubes de sable a couvert une superficie de 128 ha.

Implications sur la nature et les loisirs[modifier | modifier le code]

Du sable sera pompé et re-déposé environ tous les cinq ans sur le site pour entretenir le "moteur" et le système écologique associé. Ici il ne s'agit pas de prédire comment le système va se comporter, mais une surveillance est nécessaire.

Les dunes, la plage et le banc sont appréciés des phoques et du public. La planche à voile, le kitesurf et le surf sont populaires autour du "moteur de sable", qui est depuis le 24 novembre 2011 ouvert au public. Une piste cyclable y a été aménagée, de même qu'un observatoire. En raison des modifications de courants, la baignade peut être dangereuse, et éventuellement interdite.

Intérêt économique[modifier | modifier le code]

D'autres pays, dont Belgique, France, Chine et États-Unis se montrent intéressé par ce "zandmotor" qui pourrait devenir un nouveau produit d'exportation pour les Pays-Bas[4].

Développements[modifier | modifier le code]

Tempête 2011[modifier | modifier le code]

Après la tempête la pointe se transforme en un banc de sable parallèle à la côte. Une tranchée s'est creusée, celle-ci peut facilement être traversée à marée basse. Mais à marée haute il peut arriver que de violents courant l'empêchent.

Tour d'observation (sans personnel)

Printemps 2012[modifier | modifier le code]

Des courants forts se produisent dans la tranchée, elle fut jugée trop dangereuses pour les nageurs et il a été décidé d'intervenir avant le début de la saison balnéaire. Le lundi 7 mai des bulldozers ont fermé une partie de l'embouchure ce qui a créé un chenal de marée. Mais une réaction de panique de la province qui a porté préjudice à l'expérience. La circulation des sables évolue rapidement. Des travaux sont entrepris, des tranchées sont creusées, elles ont recouvertes peu après. Dans la lagune d'eau stagnante, des sédiments fins se sont installés, le sable d'origine est de plus en plus recouvert de boues noires, la partie qui est en permanence sous l'eau est recouverte d'algues. Les baignades ont été interdites temporairement.

Automne 2012[modifier | modifier le code]

Après les tempêtes d'automne il ne reste plus rien de la tranchée d'origine. La tranchée est large par endroit et un delta a été créé par un courant allant directement vers la mer, tandis qu'un autre courant passe plus au nord. Le banc de sable qui sépare la tranchée de la mer se disperse, ce qui fait que la marée montante s'écoule plus rapidement et avec moins de violence.

Janvier 2013[modifier | modifier le code]

Une nouvelle percée vers la mer s'est formée avec un itinéraire plus court qui relie le lagon à la mer même à marée basse, une île s'est formée.

Mars 2013[modifier | modifier le code]

L'embouchure de l'ouverture canal s'est déplacés vers le nord sous l'influence de courants marins. Deux longues tranchées étroites existent, l'ancienne et une nouvelle . La vieille tranchée est sèche à marée basse, elle est drainée par une percée allant vers le large. Une percée dans le lagon devrait se reproduire. L'histoire se répète alors.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Dans le sable provenant de la mer du nord des artéfacts datant du mésolithique ont été trouvés, ainsi que des fossiles de grands animaux terrestres datant de la dernière glaciation. Ces découvertes ont été faites après restitution sur le sable.

Références[modifier | modifier le code]

Lien Externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :