Mosquée de Babri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mosquée de Bâbur)
Aller à : navigation, rechercher
Mosquée de Babri
Présentation
Nom local बाबरी मस्जिद
بابری مسجد
Culte Islam
Type Mosquée
Début de la construction 1527
Fin des travaux Détruite en 1992
Style dominant Architecture moghole
Géographie
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État Uttar Pradesh
Commune Ayodhya
Coordonnées 26° 14′ 02″ N 82° 11′ 40″ E / 26.234, 82.1945 ()26° 14′ 02″ Nord 82° 11′ 40″ Est / 26.234, 82.1945 ()  

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Mosquée de Babri

La mosquée de Babri ou mosquée de Babur (hindi : बाबरी मस्जिद, ourdou : بابری مسجد, Babri Masjid) était une mosquée située à Ayodhya (district de Faizabad, Uttar Pradesh) en Inde. Son site est l'objet d'un litige entre hindous et musulmans, chaque communauté le revendiquant comme lieu de dévotion.

Le lieu hindou[modifier | modifier le code]

Selon la croyance hindoue, Ayodhya est le lieu de naissance de Rama dont il est le prince ; il est aussi vénéré en tant qu'avatar de Vishnu. Le Skanda-Purana[1], texte datant de plus de 2000 ans sur les anciens sites de pèlerinage en Inde, décrit en détail les différents temples d'Ayodhya, dont celui qui commémore l'endroit où est né Rama.

De ce fait, Ayodhya est l'un des sept lieux en Inde les plus sacrées pour les hindous[2], considérée comme une kchetra, un terrain sacré où le moksha (délivrance) peut être atteint : le Garuda-Purana énumère sept villes pouvant donner le moksha, dont Ayodhya[3]. Ainsi, avant la mosquée, existait un temple dédié à Rama[4],[5]. Or une chronique historique, le Tarikh-i-Babari, indique que les troupes de Babur « démolirent de nombreux temples hindous à Chanderi »[6],[7].


Selon un jugement de 2010, les 265 inscriptions découvertes le après la démolition du bâtiment, ainsi que l'étude d'autres vestiges architecturaux ne laisse la place à aucun doute sur le fait que les inscriptions sont en écriture devanagari datant des XIIe et XIIe siècles[8] : les trois juges admettent qu'il y a un temple sous la mosquée et deux juges sur trois admettent que le temple a été démoli[9].

Construction de la mosquée[modifier | modifier le code]

La mosquée est construite en 1527 sur l'ordre de Bâbur, le premier empereur moghol, dont elle porte le nom[10],[11].

Avant les années 1940, la mosquée est aussi appelée Masjid-i-Janmasthan (hindi : मस्जिद ए जन्मस्थान, ourdou : مسجدِ جنمستھان, signifiant « la mosquée de la naissance »)[12]. Il s'agit d'une des plus grandes de l'Uttar Pradesh, État qui abrite plus de 31 millions de musulmans[13].

La dispute d'Ayodhya[modifier | modifier le code]

La dispute d'Ayodhya est un débat politique, historique, social et religieux, concernant le terrain de la mosquée de Babri, considéré comme le lieu de naissance de Rama, et son accès par les dévots hindous.

En 1992, la mosquée est détruite sur fond de conflit intercommunautaire entre musulmans et hindous, lors d'un rassemblement politique qui se transforme en une émeute impliquant près de 150 000 personnes[14] malgré l'engagement pris par les organisateurs de la marche auprès de la Cour suprême de l'Inde que la mosquée ne serait pas endommagée[15],[15],[16].

Plus de 2 000 personnes, en majorité musulmanes, sont tuées au cours des émeutes qui suivent dans de nombreuses grandes villes de l'Inde, notamment à Bombay et à Delhi[17]. Des affrontements ont également lieu au Pakistan et au Bangladesh.

En images[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ganesh Vasudeo Tagare, Studies in Skanda Purāṇa, Motilal Banarsidass,‎ 1996 (ISBN 81-208-1260-3)
  2. (en) « Dispute: claims and counter-claims », Thaindian News (consulté le 29 septembre 2010)
  3. (en) Stella Kramrisch, Raymond Burnier, The Hindu temple, Volume 1, p.3, Google Books (lire en ligne)
  4. (en) « Résumé du jugement », Haute cour de justice de Allahabad (consulté le 29 avril 2013)
  5. (en) « Babri Mosjid – Britannica Online Encyclopedia », Encyclopædia Britannica (consulté le 29 avril 2013)
  6. (en) Sri Ram Sharma, Sharma, Religious policy of the Mughal Emperors, page 9, Asia Pub. House,‎ 1972, 245 p. (ISBN 9780210339350, lire en ligne)
  7. (en) G. Pollet, Indian Epic Values: Rāmāyaṇa and Its Impact, Louvain, Proceedings of the 8th International Rāmāyaṇa Conference,‎ 6-8 juillet 1991
  8. (en) « Temple pillars used to make Babri Masjid: Judge – Rediff.com News », News.rediff.com (consulté le 29 avril 2013)
  9. (en) One verdict, many questions, Chennai, The Hindu,‎ 7 octobre 2010 (lire en ligne)
  10. (en) Flint Colin, The geography of war and peace, Oxford University Press,‎ 2005 (ISBN 978-0-19-516208-0, lire en ligne)
  11. (en) Karen Vitelli, Archaeological ethics, Rowman Altamira,‎ 2006 (ISBN 978-0-7591-0963-6, lire en ligne)
  12. (en) Sayyid Shahabuddin Abdur Rahman, Babri Masjid pp. 29–30, Azamgarh: Darul Musannifin Shibli Academy,‎ 1987
  13. (en) « Indian Census », Censusindia.gov.in (consulté le 29 avril 2013)
  14. (en) Arshad Afzal Khan, « Babri mosque case: Court issues NBW against SP MP, ex-Shiv Sena MLA », TNN,‎ 18 décember 2012 (consulté le 29 avril 2013)
  15. a et b (en) Mark Tully, « Tearing down the Babri Masjid – Eye Witness BBC's Mark Tully », BBC,‎ 5 décembre 2002 (consulté le 29 avril 2013)
  16. (en) « P V Narasimha Rao didn't try to stop Babri demolition: Acharya Kishore Kunal », TNN,‎ 9 juillet 2012 (consulté le 29 avril 2013)
  17. (en) « The Ayodhya dispute », BBC News,‎ 15 novembre 2004