Morton Deutsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Morton Deutsch, né le 4 4 février 1920 à New York, est un psychologue et chercheur en résolution de conflit. Il est notamment l'un des fondateurs de ce domaine.

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Morton Deutsch est né à New York dans une famille avec trois autres enfants. À l'âge de 15 ans il s'est inscrit au City College of New York où il a commencé à étudier la psychiatrie pour ensuite opter pour le domaine de la psychologie suite à la dissection d'un cochon d'Inde dans un cours de biologie. Il a obtenu sa licence en 1939, toujours au City College of New York, et en 1940 un master à l'Université de Pennsylvanie. Après son master, Deutsch a effectué des stages entre trois institutions dépendantes de l'État de New York : Letchworth Village (pour les retardés mentaux), Warwick (pour les délinquants juvéniles) et l'hôpital de l'État de Rockland (pour les personnes souffrant de troubles mentaux).

Deutsch a rejoint l'US Air Force après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor. Il a d'abord servi en tant que psychologue, puis en tant que navigateur où il a effectué trente missions aériennes contre l'Allemagne nazie. Grâce à cette participation active il a été honoré par la Flying Cross et une Air Medal. Il est ensuite devenu psychologue clinique dans un hôpital de l'Air Force jusqu'à sa décharge.

Après cela il a étudié au MIT sous la tutelle de Kurt Lewin, où il a obtenu un doctorat en 1948. Il a écrit une dissertation comparant les effets psychologiques et la productivité de groupes "coopératifs" et de groupes "compétitifs". Par la suite il a travaillé dans le centre de Recherches de Lewin sur la Dynamique des groupes, et le début de son travail a été affecté par l'inquiétude croissante que soulevaient les armes nucléaires. Il a également été chargé d'enseigner la psychologie à des étudiants qu'il a pris comme cobayes en comparant les résultats d'une pédagogie prônant la coopération avec celle prônant la compétition.